leral.net | S'informer en temps réel

Vaste mouvement dans la Police : Oumar Maal réorganise les Rg et les postes stratégiques

Un mois après son arrivée à la tête de la Police nationale, le commissaire Oumar Maal, dans le souci d’imprimer ses marques, a secoué le cocotier. Il a procédé à un vaste chamboulement. Selon L’As, les mouvements concernent les postes stratégiques ainsi que les renseignements généraux.


Rédigé par leral.net le Jeudi 12 Novembre 2015 à 09:56 | | 3 commentaire(s)|

Le nouveau Directeur général de la police nationale, Oumar Maal, a décidé de marquer son territoire. Pour plus d’efficacité et pour des raisons liées à un maillage sécuritaire plus efficient, le commissaire Maal a pris des mesures d’ensemble qui lui permettront de tenir comptes des exigences de l’heure. Dans ce contexte marqué par le péril terroriste, le successeur d’Anna Sémou Faye a tenu à réorganiser le très stratégique service de renseignements. C’est ainsi que Mame Mberry Ndiaye, qui était jusqu’ici le Chef de service régional des Renseignements Généraux (Rg) de Ziguinchor, a été rappelé à Dakar pour prendre la place de Pierre Mendy. Ce dernier, précédemment chef de service régional des Renseignements généraux de Dakar, a été bombardé directeur de la Surveillance du Territoire(Dst). Le secteur du contre-espionnage, qui était géré par Ibrahima Dieng, est désormais sous la férule de Abdoulaye Bâ, jusque-là chef du Service régional des Rg de Fatick. Les commissaires Dieng et Bâ permutent puisque le premier a été nommé à la tête du Service régional des Rg de Fatick.

A propos de ce jeu de chaises musicales, des voix autorisées au sein de la Police parlent du retour des bannis de l’ex-Dgpn Anna Sémou Faye qui n’avait pas hésité à envoyer Abdoulaye Bâ à Fatick et Mame Mberry Ndiaye à Ziguinchor. Et ce, en dépit de leur ancienneté par rapport aux promus. « C’est donc pour plus d’efficacité et pour permettre aux gens de faire valoir leur expérience que la plupart des anciens ont été ramenés au niveau central », expliquent des sources policières. En dehors des Rg, d’autres entités de la Police nationale sont concernées par les mouvements orchestrés par le nouveau Dgpn. D’autant que le commissaire Ndiaré Sène, qui pilotait jusqu’ici la très redoutable et redoutée Division des Investigations criminelles (Dic) ,a été affecté à la tête du Commissariat central de Thiès. Et c’est celui qui était le patron de la Sûreté Urbaine (Su), le commissaire Ibrahima Diop, qui a été choisi pour le remplacer à la rue Carde.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image