leral.net | S'informer en temps réel

Vaste "opération de désencombrement" à Dakar-Plateau

La mairie et la sous-préfecture de Dakar-Plateau ont, de concert avec la Police, supervisé samedi "une opération de désencombrement" des artères du centre-ville dakarois.


Rédigé par leral.net le Dimanche 9 Novembre 2014 à 10:12 | | 2 commentaire(s)|

Vaste "opération de désencombrement" à Dakar-Plateau
L’opération a démarré à 17h et a duré au moins deux heures. Elle s'est déroulée en présence du maire de Dakar-Plateau, Alioune Ndoye, à la surprise des nombreux mendiants et marchands établis dans ce quartier d’affaires et administratif.

Déguerpis plusieurs fois par les autorités de la commune d’arrondissement de Dakar-Plateau et les autorités administratives, ils ont été sommés samedi de quitter encore cette partie de la capitale. Par des agents de la mairie vêtus des gilets vert-fluo et armés de pelles, balais, etc.

Plusieurs rues - Carnot, Jules Ferry, Joseph Gomis, Ponty, etc. - ont été débarrassées des "brouettes à café", cantines et abris de fortune.

La famille Sylla, établie à la rue Saint Jean 23, derrière l’ancien siège de l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique, a été victime de cette opération. Malgré l’annonce du "désencombrement" du centre-ville dans les journaux, de nombreux habitants de Dakar-Plateau, dont Mamadou Bâ Sylla, ont été surpris par l’exécution de la mesure.

Les trois enfants de M. Sylla, ses frères et sœurs vaquaient tranquillement à leurs occupations quand les agents de la mairie sont arrivés pour détruire l'abri de fortune leur servant d’habitat. Certains de leurs biens se sont retrouvés dans la rue.

Inquiets, Mamadou Bâ Sylla et l’un de ses frères tentent de demander aux agents de la mairie de leur donner le temps de déplacer leurs affaires. "L’opération sera menée tout de suite", s’écrient les agents de la mairie.

Le vieux Sylla affirme que son installation dans cet endroit est vieille de 25 ans. "J’habite Rebeuss, avec ma famille. Cet espace me sert de magasin, ma chambre étant trop petite pour contenir mes marchandises", s’inquiète ce commerçant d’origine guinéenne.

Le maire de Dakar-Plateau jure que "c’est une opération que préparait depuis longtemps" ses services, la sous-préfecture et les commissariats de police du Plateau et de Reubeuss.

APS






Hebergeur d'image