leral.net | S'informer en temps réel

Vente supposée ou mise en bail d’un terrain appartenant au Parti socialiste : Les éléments de la controverse

Après la polémique qui a mis à nu des pratiques peu amènes au sein du Parti socialiste, le milieu politique au Sénégal est encore frappé de discrédit. La mise sous bail du terrain nu au siège du parti à Colobane est passée par là. Beaucoup de questions restent encore sans réponses devant une telle nébuleuse. Au moment ou certains se demandent où est passé l’argent qui aurait été versé, d’autres s’interrogent sur la validité du bail en question. Parce que ce terrain nu, en principe, ne doit pas être mis en « sous location ».


Rédigé par leral.net le Vendredi 14 Février 2014 à 12:00 | | 2 commentaire(s)|

Vente supposée ou mise en bail d’un terrain appartenant au Parti socialiste : Les éléments de la controverse
Aujourd'hui, selon nos confrères de La Tribune, la plus grande problématique dans cette affaire est l’argent déjà récolté dans cette opération financière d’un autre genre. Si on en croit des sources, dans ce genre de contrat, le preneur paie d’avance et par tranche de cinq ans. Et, dans ce cadre, l’argent a dû être versé dans les comptes du Parti socialiste. Près de 4,5 millions de FCfa par mois et pendant cinq ans. Ce qui équivaut à deux cent-cinquante millions FCfa pour cinq ans. Par ailleurs, des doutes ont été émis sur la mise en bail du terrain qui reste, en principe, un bail quand même.

En effet, si les informations sont confirmées, le Parti socialiste n’a pas le droit de donner en bail tout ou une partie d’un bail qui lui a été concédée par l’Etat. Il faut noter que le bail, d’une durée de 15 ans, a été consenti moyennant un loyer mensuel de 4.000.000 FCFA Htt, et porte sur une parcelle nue, d’une superficie de 1500 m2 (du Tf n° 1456 d’une superficie globale de 1 ha 81a 53 ca) destinés à abriter la station (pistes, baies, boutiques, restaurant, bureaux, réserves, arrière-cours, etc.).






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image