leral.net | S'informer en temps réel

Venu de France pour fêter la Korité au Sénégal, Mamadou Yacine Diallo perd la vie

C’est un bien triste sort qui a subitement mis fin aux jours du jeune Mamadou Yacine Diallo. Venu de Paris en France pour les besoins de la fête du Fitr communément appelée «Korité» au Sénégal qu’il tenait à passer en famille à Samine (Sud), il est renversé, lundi dernier 4 juillet, par une moto de gros cylindré. La violence du choc ne lui a donné aucune chance car, ce jeune homme qui travaille en hexagone après ses études supérieures a fini par succomber à ses blessures. La consternation était grande à son inhumation.


Rédigé par leral.net le Vendredi 8 Juillet 2016 à 23:22 | | 6 commentaire(s)|

Venu de France pour fêter la Korité au Sénégal, Mamadou Yacine Diallo perd la vie

En quittant Paris, la capitale française, il y a quelques jours où il a trouvé un emploi après ses études supérieures pour venir passer la fête de Korité en famille à Samine, son terroir natal dans le département de Goudomp, Mamadou Yacine Diallo ne savait pas qu’il n’allait pas retourner en Hexagone. Ce lundi, en effet, le jeune homme est violemment renversé par une moto de type cylindré communément appelée «Safary». Il a succombé avant même son évacuation vers le centre de santé de Goudomp des suites de traumatismes crâniens. Le drame a lieu aux environs de 20 heures et 15 minutes à Samine pendant qu’il se promenait sur le bas-côté de la chaussée après la rupture du jeûne, renseigne une source officielle.

Une enquête déjà ouverte sur l’accident indique que le conducteur, un soldat du nom de Famara Camara venu passer ses congés à Limana non loin de Samine, l’a surpris de par l’arrière, roulant à tombeau ouvert alors que la victime marchait vers une intersection de deux voies.

Présentement, le soldat auteur du drame est écroué à la brigade de gendarmerie de Samine.
A rappeler que par ces temps qui courent et après une bonne campagne de commercialisation de la noix de cajou, beaucoup de jeunes se reconvertissent en conducteur de moto taxi «Jakarta» le plus souvent sans autorisation, ni maitrise d’une règle minimale de la circulation routière.

Conséquence, ils mettent non seulement leur vie en danger mais celle des autres pourtant autorisés à rouler sur la voie publique d’où l’appel des populations à l’austérité dans le contrôle des pièces réglementant la mobilité routière. Mamadou Yacine Diallo a été porté en terre le lendemain mardi 5 juillet dans une ambiance de grande consternation à son Samine natal.

Sud Quotidien






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image