leral.net | S'informer en temps réel

Venus passer leurs examens d’octobre : Des étudiants défoncent les portes au campus social, le Coud menace de sévir

Des étudiants, qui étaient en vacances, sont revenus à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad) pour préparer leurs examens du mois d’octobre. Le campus social n’ayant pas encore ouvert ses portes, ils ont défoncé des portes dans certains pavillons. Tenant à apporter des éclaircissements, le Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud) a indiqué n’avoir reçu aucun courrier portant sur la programmation de la tenue d’examens dans les établissements pédagogiques de l’Ucad, notant des poursuites judiciaires contre les fautifs.


Rédigé par leral.net le Lundi 5 Octobre 2015 à 10:43 | | 5 commentaire(s)|

D'après Libération, un fait assez rare s’est produit ce week-end dans le campus social de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad). En effet, revenus fraîchement de vacances, des étudiants ont pris le soin de défoncer des portes de quelques pavillons pour pouvoir accéder aux chambres.

Devant préparer leurs examens du mois d’octobre, ils n’ont pas hésité à s’adonner à de tels actes dans l’espoir de trouver un toit. « Nous n’allons pas passer la nuit dehors. Il faut que les autorités du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud) ouvrent les portes des chambres car, nous devons préparer nos examens », ont-ils dit avant d’ajouter : « Nous ne demandons pas l’ouverture de tout le campus social, mais plutôt quelques pavillons pour que nous puissions avoir un toit et travailler dans la quiétude ».

De son côté, le Coud a apporté quelques précisions, indiquant « n’avoir reçu aucun courrier portant sur la programmation de la tenue d’examens dans les établissements pédagogiques de l’Ucad ». Les services du Dr Cheikh Oumar Hann ajoutent que « depuis la fermeture du campus social, intervenue le 31 août 2015, d’importants travaux d’entretien et de réfection sont relatifs à des questions de protection, de sécurité civile, de santé publique, nécessaires pour de meilleures conditions de vie, d’existence et d’apprentissage des étudiants ».

A cet effet, la direction du Coud souligne que « l’ouverture du campus social va au-delà de l’occupation des résidences. Elle doit être accompagnée par un ensemble de paramètres à savoir la reprise des services de restauration, de santé, d’hygiène et de sécurité ». « Vu que toutes ces conditions ne sont pas encore réunies, la date de réouverture du campus social n’est pas encore fixée », a-t-il martelé faisant savoir que « les étudiants seront informés par voie de presse dès qu’elle le sera ».

Le Coud a terminé en précisant que « toute occupation par effraction des résidences universitaires qui sont des bâtiments publics, entraînera contre ses auteurs, des poursuites judiciaires conformément aux lois en vigueur ». Reste à savoir, selon nos con,frères, si un compromis sera trouvé pour arrondir les angles entre autorités de l’Ucad et étudiants et permettre à ces derniers de pouvoir préparer dans le calme leurs examens de ce mois d’octobre.






Hebergeur d'image