leral.net | S'informer en temps réel

Verdict de la Cour suprême : Les jeunes libéraux n'entendent pas baisser les armes

Les jeunes libéraux, pas surpris de la décision de la Cour Suprême qui a confirmé l’arrêt de la Crei, ne comptent pas baisser les armes. Déterminés à sortir Karim Wade prison, ils ont fait savoir que la lutte continue et sera partout et sans repos.


Rédigé par leral.net le Vendredi 21 Août 2015 à 11:32 | | 10 commentaire(s)|

Verdict de la Cour suprême : Les jeunes libéraux n'entendent pas baisser les armes
"Tout le monde s'attendait à cette décision. Tout le monde savait que les juges de la Cour suprême allaient donner le même avis que la Crei. Mais nous n'allons pas baisser les armes. Nous allons poursuivre la lutte", a soutenu Gallo Tall, membre du Comité directeur du parti démocratique (Pds), dans les colonnes de La Tribune avant d'ajouter : "Nous serons partout pour mener notre combat qui consiste à faire libérer Karim Wade, notre candidat à la prochaine élection présidentielle. Que Macky Sall sache que nous ne sommes pas des poltrons et prendrons toutes les dispositions pour que l'opposition soit plus forte, car nous le feront partir dès les prochaines élections".

Abondant dans le même sens que son camarade, Amina Sakho du Mouvement Karim Président (Mkp) de signaler que le combat vient jute de commencer et les jeunes porterons le combat partout pour la libération de leur leader et toutes les ressources nécessaires seront mobilisées pour atteindre cet objectif. Les jeunes filles démontreront, à l'en croire, qu'elles restent et demeurent des amazones prêtes à aller au combat. Hélène Della Chaupin, du mouvement Actions de solidarité et de soutien à Karim Wade (Ass-Kaw) d'emboucher la même trompette pour dire : "Depuis longtemps, nous faisons un travail de terrain et de sensibilisation. Cette décision n’arrêtera pas notre lutte, nous serons partout, en France, comme partout ailleurs dans le monde. En tout cas, le combat vient de commencer".

Les jeunes libéraux comptent ainsi prendre la relève et demandent à leurs aînés de leur laisser porter la lutte sur le terrain. Pour cela, Meissa Diop de l'Ujtl leur demande seulement de les accompagner, conseiller et orienter, le reste, ils s'en occupent.






Hebergeur d'image