leral.net | S'informer en temps réel

Verdict procès de Karim Wade : Jaraaf Youssou Ndoye appelle l’opposition et le pouvoir à l’apaisement

Dans ce contexte de tension politique entre le pouvoir et l’opposition qui se regardent en chiens de faïence à la veille du délibéré de la CREI qui va rendre le verdict du procès de Karim Wade ce lundi 23 Mars 2015, le grand Jaraaf du Cap Vert Youssou Ndoye lance un vibrant appel en direction des Sénégalais de tous bords.


Rédigé par leral.net le Dimanche 22 Mars 2015 à 19:12 | | 2 commentaire(s)|

Verdict procès de Karim Wade : Jaraaf Youssou Ndoye appelle l’opposition et le pouvoir à l’apaisement
L’autorité coutumière estime quelle que puisse être la sentence qui sera prononcée par le juge de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI), la situation ne devrait en aucun cas compromettre la paix sociale ainsi que la stabilité du pays. Se rappelant aux mauvais souvenirs de son propre passé carcéral pour des combats de principes, Jaraaf Youssou Ndoye estime que le destin et la fatalité relèvent du domaine de Dieu, le seul à décider du sort des hommes. Et qu’au-delà de la personne de Karim Wade, la reddition des comptes est en elle-même une épreuve à laquelle Dieu a soumis la classe politique Sénégalaise afin qu’elle puisse servir d’exemple aux autres pays Africains. Encore que l’ancien président de la République Me Abdoulaye Wade, père de Karim et Nelson Mandela ont déjà vécu leurs expériences carcérales avant de remporter le combat pour lequel ils s’étaient engagés. S’il faut recourir aux génies pour conjurer toute vélléité d’affrontements à l’issue du verdict du procès, Jaraaf Youssou Ndoye dit rester dans les dispositions pour faire tout ce qui est possible allant dans le sens de faire régner la paix au Sénégal. C’est pourquoi il a invité l’opposition et le pouvoir à œuvrer pour l’instauration d’un climat socio – politique apaisé. Au sujet de la paix en Casamance, le chef coutumier s’est engagé également dans la recherche de la paix au niveau de cette partie Sud du pays naguère considérée comme le grenier du Sénégal. Se félicitant des actes posés par le président de la République portant sur l’érection de cette région en pôle de développement, il a demandé à l’Etat de consentir à y mettre beaucoup plus de moyens pour en faire le point de départ de l’émergence globale de notre pays. Jaraaf Youssou Ndoye projette d’ailleurs d’entreprendre une tournée qui le ménera avec sa délégation à Joal, Kaffrine et en Casamance pour rencontrer les différentes parties concernées par ce conflit vieux de plus de trois (3) décennies. Une cause à laquelle il veut rallier toutes les bonnes volontés épris de paix et au premier chef le président de la République qu’il tient à rencontrer dans le cadre d’une audience pour lui présenter son plaidoyer pour la paix en Casamance.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image