leral.net | S'informer en temps réel

"Vers un bain de sang au Sénégal" (Prédictions du Saltigué Ahmadou Tidiane Diouf de Yoff)

Le grand saltigué de la communauté léboue, petit-fils du premier saltigué de Yoff Mandialou Mbasse Diouf en 1432, Ahmadou Tidiane Diouf a fait face à la presse, ce jeudi à Yoff, pour faire part de ses prédilections mystiques constatées à l’endroit du Sénégal. A l’en croire, beaucoup de sang va couler en 2015 au Sénégal.


Rédigé par leral.net le Jeudi 19 Février 2015 à 22:25 | | 14 commentaire(s)|

"Vers un bain de sang au Sénégal" (Prédictions du Saltigué Ahmadou Tidiane Diouf de Yoff)

Selon le Saltigué Ahmadou Tidiane Diouf, après avoir fait certains rites, les esprits protecteurs de Dakar ont décelé un certain nombre de choses pour le Sénégal :

« une épaisse noirceur dans le ciel, du sang humain qui coule à flots durant l’année 2015, des esprits maléfiques qui n’ont pas les mêmes valeurs que nos djinns sont attirés par de mauvais sacrifices qui ne riment pas avec les rites de nos aïeux. Ces esprits se sont installés massivement dans la Presqu’ile du Cap Vert ».

Parmi les conséquences qui en découlent, dit-il, « nous avons des morts atroces, de nombreux accidents, des calamités naturelles, des personnes qui sont atteintes de maladies étranges et brèves et la présence de ces esprits dans certains lieux comme les écoles… »

Ainsi, il est temps, selon le saltigué, que ces esprits de «Rab, Djinns, Rhawhan» qui sont très remontés contre la population du Presqu’île du Cap Vert soient satisfaits des offrandes qu’ils réclament.

Comme sacrifices pour conjurer le mauvais sort, le saltigué conseille à chaque famille de faire une offrande de 70 biscuits, 70 morceaux de sucre et 14 sachets d’eau afin que le bon Dieu bénisse le Sénégal et lui procure une paix stable.

En ce qui concerne les offrandes pour tout qui concerne Dakar afin d’éviter une malédiction et une insécurité sur la population, il dit laisser le soin aux autorités de contacter ceux qui sont en relation avec les esprits de Dakar pour leur indiquer quand, où et comment le faire.

Il a par ailleurs demandé aux dirigeants sénégalais de retourner aux valeurs africaines en matière de correction, de punition et d’éducation, car naguère, «nos ancêtres sanctionnaient les délinquants sans les humilier ni les vilipender. C’est sur cette lancée, dit-il, qu’on va procéder, car cela leur permettra de regretter et de revenir sur le droit chemin.

Gfm.sn






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image