leral.net | S'informer en temps réel

Vers une réduction du prix de l’électricité pour les consommateurs d’ici à janvier 2017


Rédigé par leral.net le Samedi 22 Octobre 2016 à 22:29 | | 1 commentaire(s)|

 
Le chef de l’Etat a invité samedi à Bokhol (nord) les responsables de la Société nationale d’électricité (SENELEC) a réfléchir sur la possibilité d’une réduction du prix de l’électricité pour les consommateurs d’ici à janvier 2017.
 
’’Je voudrais demander à la SENELEC de réfléchir sérieusement sur la possibilité de réduire le prix de l’électricité vendue aux consommateurs d’ici au mois de janvier 2017. Nos partenaires n’ont pas à avoir peur puis qu’ils seront payés’’, a-t-il notamment déclaré lors de l’inauguration de la centrale solaire de Bokhol, dans le nord du pays.
 
’’Il me semble que les performances réalisées par SENELEC dans la lutte contre la fraude et les pertes techniques, ses bilans positifs enregistrés ces dernières années et la réduction des coûts des produits pétroliers, peuvent favoriser cette baisse’’, a fait valoir le chef de l’Etat.
 
Selon lui, SENELEC a pu se passer aujourd’hui de la subvention annuelle de l’Etat qui était de l’ordre de 105 milliards de francs en 2012. ‘’Cela doit donc permettre de réviser la structure tarifaire au profit des consommateurs’’, a-t-il indiqué.
 
‘’De 97 francs par kilowatt heure en 2012 le coût de production de l’électricité est tombé à 44 francs le KW heure. Et de 900 heures de coupure en 2011 SENELEC est aujourd’hui en dessous de 80 heures de coupure’’, a rappelé Macky Sall.
 
Le président de la République, Macky Sall, a inauguré samedi la centrale solaire de Bokhol (Nord) qui va fournir de l’électricité à près de 160 000 personnes, a constaté l’APS.
 
Cette centrale érigée sur 35 hectares est constituée de 76 000 panneaux de 265 watts chacun. Sa mise en service permet d’injecter 20 mégawatts supplémentaires dans le réseau de distribution de la Société nationale d’électricité (SENLEC).
 
L’énergie qui sera produite à partir de cette centrale solaire sera livrée à SENELEC suivant un contrat d’achat de vingt ans et devrait permettre à la société de couvrir les besoins de 18 000 ménages.
 
L’infrastructure dont la réalisation a coûté 17 milliards de francs CFA est le fruit d’un partenariat public-privé suivant un schéma de capitalisation faisant en sorte que 45 % des revenus tirés des investissements réalisés resteront au Sénégal, selon ses promoteurs.
 
Il s’agit d’un partenariat entre la Caisse des dépôts et de consignation du Sénégal (CDC) et des investisseurs privés locaux et internationaux souhaitant tirer profit du potentiel africain en matière de projets d’énergie renouvelable, lit-on dans un communiqué de presse.
 
La CDC qui a contribué à hauteur de 3, 2 milliards de francs CFA dans ce montage financier détient 33 % du capital, à côté d’autres investisseurs sénégalais. Cette centrale est aujourd’hui présentée comme la première du genre dans la sous-région au regard de sa puissance.
 
SOURCE APS







Hebergeur d'image