leral.net | S'informer en temps réel

Veut-on étouffer l'affaire Farba Ngom ?

Le Procureur du Tribunal régional de Matam, Cheikh Diakoumpa, pour avoir pris l’initiative de faire régulièrement convoquer de hauts responsables de l’Alliance pour la République (Apr), a reçu hier une demande d’explication de la part du Procureur général de la région de Saint-Louis, Sarobé Gningue. Mais à en croire des sources proches du magistrat, ce dernier reste inébranlable. Pour preuve, le maire de la localité Mamadou Mory Diaw et le Pca de la Sones Mody Sy ont été entendus hier par les limiers. Farba Ngom passe jeudi.


Rédigé par leral.net le Mardi 11 Février 2014 à 12:25 | | 4 commentaire(s)|

Veut-on étouffer l'affaire Farba Ngom ?
«Les chiens aboient, la caravane passe». Le Procureur du Tribunal régional de Matam, théâtre de jets de pierres et de coups de feu, il y a quelques jours, de la part des militants de l’Alliance pour la République, semble avoir fait sien ce proverbe. Désapprouvé par ses supérieurs hiérarchiques pour sa démarche prise dans la conduite de cette affaire retentissante, il a reçu hier une demande d’explication.

La lettre, à en croire nos sources, a été signée par le procureur général de la région de Saint-Louis, Sarobé Gningue. Jointe au téléphone, une source proche du magistrat tenu par l’obligation de réserve soutient que ce dernier est connu pour être un «dur à cuire» et qu’il reste «inébranlable» et «va continuer à faire correctement son travail, tel que le lui dicte sa conscience».

En fin de semaine passée, le procureur du Tribunal régional de Matam a instruit le commissaire de la localité d’envoyer des convocations aux deux principaux responsables de l’Alliance pour la République (Apr) qui auraient été à l’origine des coups de feu et jets de pierres lors d’une rencontre de la formation politique. Il s’agit de Farba Ngom et Mamadou Mory Diaw.

Ce dernier, maire de la ville, a été entendu hier par le commissaire, suivi de Mody Sy, présumé instigateur
des affrontements, par ailleurs Président du Conseil d’administration (Pca) de la Sones.

D’autres militants de l’Apr devront également répondre aux limiers. Le député Farba Ngom, convoqué
mais qui avait brillé par son absence vendredi dernier, sera auditionné jeudi. Si, à en croire nos informations, le procureur Diakhoumpa est soutenu par ses collègues qui estiment qu’il a juste fait son travail, une autre source pense le contraire et se montre sceptique.

«Les procureurs sont dans un corps hiérarchisé dans lequel il y a une obligation de rendre compte, surtout dans une affaire comme celle-là. S’il avait avisé ses supérieurs avant de prendre une décision, pourquoi on lui aurait adressé une demande d’explication ?» se demande-t-elle.

L'AS






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image