leral.net | S'informer en temps réel

Vice-Amiral Mathew Quashie : "Il est nécessaire de sensibiliser les populations sur le mode de recrutement des terroristes".

Les chefs d’Etat-major des 14 pays membres de la Commission économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) ont tenu leur réunion ordinaire, ce mercredi, à Dakar. Cette rencontre, présidée par le ministre des Forces armée, Augustin Tine, doit se pencher sur la mise en œuvre des prescriptions de protocole relatif au mécanisme de prévention de gestion, de règlements des conflits, de maintien de la paix, et de la sécurité signé à Lomé le 10 décembre 1999.


Rédigé par leral.net le Mercredi 9 Septembre 2015 à 15:49 | | 0 commentaire(s)|

La 35ème réunion ordinaire du Comité des chefs d’État-major des pays membres de la Cedeao, ainsi que les chefs d’Etat-major de la marine des quatre pays de la zone maritime pilote E, est une occasion pour les forces armées d’échanger sur les voies et moyens pour relever les défis sécuritaires de la sous-région. Ainsi, adressant son mot de bienvenue, le chef d’État-major des forces armées du Sénégal, le Général Mamadou Sow, est revenu, entre autres, sur les réalisations du comité. « C’est un moment privilégié de retrouvailles et les armées sénégalaises sont très honorées du choix porté sur notre pays de recevoir, pour la première fois, cette réunion des chefs d’Etat-major ». Pour le Général, cette réunion est un signe fort du souhait de vouloir faire face ensemble aux défis de l’espace de la Cedeao. « En effet, le Comité est confronté à de nombreux défis sécuritaires et aux conséquences de la maladie à virus Ebola. Au bilan, nous avons pu mesurer les réalisations, mais il reste du chemin à faire », explique-t-il avant d’ajouter : « Je suis convaincu que les objectifs seront atteints ».

Le président sortant, le Vice-amiral ghanéen, Mathew Quashie, lui, après avoir remercié ses collègues qui l'ont accompagné avec patience durant son mandant, a félicité le Nigeria pour la lutte contre Boko Haram. Abordant toujours la question d’insécurité qui gangrène la sous-région, le Vice-amiral soutient : « Il est nécessaire aussi d’éduquer les populations et de les sensibiliser sur le mode de recrutement des terroristes ».

A noter que la Commissaire chargée de la politique, de la paix et de la sécurité à la Cedeao, Salamatu Hussaini Suleiman, a profité de l’occasion pour souhaiter la bienvenue au Général Mamadou Sow qui remplace ainsi M. Quashie à la tête de ce Comité.






Hebergeur d'image