Leral.net | S'informer en temps réel



Vicenza: Une femme de 60 ans violée par un sénégalais. Elle a été violée dans sa maison par un sénégalais du nom de mouhamadou Diop, un ex employé de son mari.

Rédigé par Senegal Leral le 2 Septembre 2008 à 14:07 | Lu 2409 fois

LERAL - Un sénégalais de 38 ans a été arrêté avec l’accusation de violence sexuelle sur une femme de 60 ans. Cela s’est passé, il ya exactement 1 mois, à Campiglia dei Berici (Vicenza). Il s’agit de Mouhamadou Diop, un immigré en situation irrégulière qui a des précédents avec la justice italienne. La femme l’a accueilli dans sa maison du fait qu’il était un ex employé de son mari. Mais une fois la porte franchie, il l’a violée et l’arrivée inopinée d’une connaissance de la femme a déclenché la panique chez Mouhamadou Diop qui s’enfuit. Et peu de temps après il sera arrêté par les carabinieri. Aller vite dire que les sénégalais d’Italie sont des délinquants sexuels, c’est trop vite aller en besogne. En effet, les sénégalais sont parmi les étrangers qui ont une intégration réussie dans la société italienne et ils sont très appréciés des italiens. Et des personnes, comme Mouhamadou Diop sont marginalisées et chassées de la Communauté. Les sénégalais sont très soudés et là les associations réligieuses, créées dans toutes les régions italiennes, y ont joué un rôle non négligeable. C’est très rare de voir un sénégalais dormir dans la rue.


Vicenza: Une femme de 60 ans violée par un sénégalais. Elle a été violée dans sa maison par un sénégalais du nom de mouhamadou Diop, un ex employé de son mari.
Par conséquent, ce cas d’agressions sexuelles qui est l’oeuvre d’un sénégalais atypique reste très isolé dans un pays où la violence sur les femmes prend des proportions inquiétantes. En effet, elles sont plus de 100 femmes, au cours de la dernière année, qui se sont adressées à un centre d’écoute pour les femmes victimes de violences à Vicenza. Et 80% sont italiennes. Les mauvais traitements auquels ces femmes sont soumises sont du type physique ou sexuel, psychologique ou affectif, mais souvent aussi économique ou financier et le rôle du carnacier est toujours occupé par un mari qui règne en maître absolu.
Le Centre National d’Information sur la Violence dans la Famille (CNIVF) nous donne une définition bien precise de ces violences:

1- La violence psychologique ou affective peut s’exprimer par des cris, des insultes, des menaces incessants; l’homme humilie la femme ou lui fait constamment des reproches; jaloux à l’excès, il doute d’elle, la menace ou la harcèle (ou ses enfants, les membres de sa famille, ses ami(e)s, voire ses animaux de compagnie), l’isole de ses voisins, ses ami(e)s ou sa famille, ou la prive d’amour et d’affection. Chez certaines femmes, les effets de la violence affective peuvent être pires que ceux de la violence physique.

2- Il y a violence sexuelle quand une femme est violée (agression sexuelle), soumise à des attouchements, victime d’exploitation ou de harcèlement sexuel, ou lorsque la femme doit se plier contre son gré à des relations intimes dangereuses, dégradantes ou blessantes. La femme est victime de violence sexuelle lorsque son partenaire ridiculise ou refuse de respecter ses choix en matière de sexualité et de reproduction. La mutilation des organes génitaux féminins, pratiquée sur les petites filles, comporte des conséquences graves pour les jeunes femmes, en particulier lorsqu’elles atteignent l’âge de procréer.

3- L’exploitation financière ou économique se produit lorsque le partenaire défend à la femme de travailler, qu’il exerce un contrôle sur son choix de travail, qu’il l’empêche de devenir ou de rester autonome au plan financier, qu’il lui refuse tout accès à des ressources financières et l’exploite sur le plan financier.

4- Une femme est victime de violence spirituelle lorsqu’on lui interdit de s’adonner aux pratiques religieuses ou spirituelles de son choix, qu’on se moque de ses croyances religieuses, ou lorsqu’on invoque des croyances religieuses pour justifier le contrôle exercé sur elle.

Babacar Niang, Italie.

Vicenza: Une femme de 60 ans violée par un sénégalais. Elle a été violée dans sa maison par un sénégalais du nom de mouhamadou Diop, un ex employé de son mari.


1.Posté par isma le 02/09/2008 14:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les senegalais nous fai honte

2.Posté par babou narr le 02/09/2008 14:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Fratello il faut nous donner la bonne information....paas de chronique à l'italienne..Mr Niang y a des choses beaucoup plus interessantes à lire pour nous qui vivons en italie...au lieu de remplir les pages vdes journaux senegalais de la chronique italienne....
des cas de delinquances existent partout et l'emigration en italie est tres sensible pour nos familles..merci et bon boulot.. Ciaooo Fratello

3.Posté par weus le 02/09/2008 15:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

man les ragot et intresse pêrsonne il faut pionche sur le vecu des senegalais

4.Posté par ibrahima le 25/07/2014 02:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mo wa js salba ter j19ans

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site