leral.net | S'informer en temps réel

Vidéo-Affaire Aïda Ndongue: Le Comité directeur du Pds exprime son "indignation sans limites" et charge Mamadou Badio Camara

s’est réuni le jeudi 25 août 2016 à la Permanence Nationale Oumar Lamine BADJI sous la présidence du frère Oumar SARR, Secrétaire Général Adjoint, Coordonnateur Général du Parti à l’effet d’examiner l’ordre du jour suivant : Situation Nationale, et Vie du Parti.


Rédigé par leral.net le Jeudi 25 Août 2016 à 22:59 | | 3 commentaire(s)|

Informé de la condamnation de Mme Aïda NDIONGUE par la cour suprême, le comité directeur exprime son indignation sans limites. Debout, par acclamations, il exprime son soutien sans réserve, à celle qui est condamnée, parce qu’elle a décidé, contre vents et marées, de rester militante du PDS. Cette décision de justice heurte la conscience de tous les juristes de notre pays et fait apparaître clairement que le pouvoir judiciaire est un bras armé de Macky SALL et de son pouvoir. Cette décision politique, prise au nom du peuple,est d’autant plus scandaleuse que le premier Président de cette institution, Mamadou Badio Camara, refuse même de faire sa déclaration de patrimoine pour se conformer à la loi contre la corruption et la concussion. En tout état de cause, le comité directeur s’engage à mener toutes les actions nécessaires pour que le droit soit dit et que Aïda NDIONGUE retrouve ses biens et sa dignité. Le comité directeur félicite les femmes du parti pour leur premier rassemblement de soutien et de solidarité du mercredi 23 août 2016 à la permanence nationale.

Toujours pour intimider et museler ses adversaires politiques, le pouvoir politique a amené hier en conseil de discipline M. Ousmane Sonko, président du parti Pastef. Le PDS lui apporte son soutien sans failles et s’engage à lutter, à ses côtés et aux cotés de tous les partis politiques, les syndicats et les organisations de défense de l’homme, pour qu’aucune sanction ne soit prise contre lui. Toutes les actions du gouvernement montrent aux yeux de tous qu’il ne lui reste plus que la menace, la violence et la fraude pour espérer gagner les prochaines élections. C’est ainsi qu’il faut comprendre le passage en force à l’assemblée nationale de la loi portant refonte du fichier électoral.
A ce propos, le comité directeur appuie la position du Front Patriotique pour la Défense de la République (FPDR) qui, dans une lettre qu’il a adressé au Président de la République, après avoir attiré l’attention sur les dangers de l’application de cette loi, demande qu’il ne soit pas promulgué. Il exige un audit indépendant du fichier et du processus électoral, avec l’appui des partenaires comme l’Union Européenne, les Etats Unis, la France et les divers partenaires au développement. Il estime que l’expérience du référendum avec ses 700 bureaux fictifs doit faire comprendre à tous les acteurs que le ministère en charge de l’organisation des élections doit être confié à une personnalité indépendante et apolitique.

Sur la préparation des prochaines échéances électorales (élections législatives et présidentielle), le Parti Démocratique Sénégalais est indigné par le débat instauré par l’APR autour de la question de la nationalité des candidats à l’élection présidentielle, débat répugnant installant une lourde controverse sur la « sénégalité » en tentant d’exclure de la citoyenneté normale les millions de sénégalais vivant à l’étranger et aux frontières, et dont les familles se retrouvent entre deux, voire plusieurs pays. Ce débat qui fait également des enfants issus de l’émigration des citoyens peu dignes de confiance renseigne sur l’irresponsabilité du parti présidentiel et de son chef, prêts à embraser le pays pour s’assurer une majorité à l’assemble nationale et un improbable deuxième mandat.Le comité directeur rappelle que le parti démocratique sénégalais a déjà investi son candidat à la prochaine élection présidentielle et avertit d’ores et déjà que rien, ni personne ne pourra s’opposer à sa participation à la compétition. Le peuple décidera souverainement de celui qui aura sa confiance.

Examinant le point relatif à l’égal accès des partis aux média d’Etat, le comité directeur dénonce le parti pris manifeste de la RTS que ses responsables ont transformée en organe central des partis de la mouvance présidentielle.Le PDS demande au HCA de faire preuve de vigilance, d’être à la hauteur de ses devoirs et de prendre ses responsabilités pour garantir un accès égal des partis politiques aux média d’Etat.

Informé des initiatives qui sont en train d’être prises pour la création d’un front unique de lutte de l’opposition, le Comité Directeur se félicite de ces démarches. Le peuple sénégalais, face à toutes les dérives du Macky SALL et son régime, et à la mal-gouvernance structurelle, a plus que jamais besoin de l’unification des forces et des initiatives politiques, pour défendre notre pays, pour restaurer la démocratie, l’accès aux média, garantir les libertés individuelles et collectives, obtenir des élections libres, transparentes et à bonne date, et contre la mal-gouvernance ambiante.

Sur la préparation des élections au Haut Conseil des Collectivités territoriales, le Comité Directeur a apprécié le rapport sur la situation de nos investitures dans l'ensemble des départements en rapport avec la coalition électorale que nous avons constituée (Coalition Alternative Patriotique). Sur les 45 départements, nous avons pu constituer 41 listes et avons obtenu un accord électoral sur trois autres départements. Dans l'ensemble, le parti a encore une fois démontré sa capacité de mobilisation. En moins d'une semaine, notre parti s'est déployé dans l'ensemble du pays et a constitué ses listes, avec un consensus obtenu et une coalition bien gérée dans la plupart des cas. Le comité directeur félicite en particulier le secrétariat national chargé des élections et les responsables du parti, et demande à tous les conseillers municipaux et départementaux de voter massivement pour nos listes.

A la suite du Secrétaire Général National, le Comité Directeur félicite les cadres de la FNCL pour l’installation de leur bureau, et les exhorte à s’organiser davantage dans l’unité et la concertation.

Face aux dégâts causés par la furie de la mer, dans la côte atlantique, le comité directeur apporte son soutien aux victimes et aux populations, et constitue une délégation qui se rendra dans les prochains jours à Saint-Louis et à Rufisque pour visiter les lieux et marquer sa solidarité avec les populations, et demande à l’Etat de poursuivre les projets du Président Wade et de prendre les mesures idoines pour endiguer définitivement ce phénomène.

Fait à Dakar le 25 août 2016

Le Comité Directeur







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image