leral.net | S'informer en temps réel

Vidéo - Aliou Sall répond à Wade : "Il cherche un semblant à son fils Karim Wade"

Le maire de Guédiéwaye, Aliou Sall a tenu, ce jeudi, dans l'après-midi une conférence de presse pour donner sa version des faits non sans réfuter les accusations portées contre lui par Abdoulaye Wade, concernant la distribution des actions de la société Petro-Tim Senegal. Dans laquelle, il serait propriétaire des 30% des actions soit 60 milliards FCfa.


Rédigé par leral.net le Jeudi 27 Novembre 2014 à 19:25 | | 15 commentaire(s)|

"Je n'ai aucune part d'action, la plus petite qu'elle soit, ni dans la société dite Petro-Tim encore moins dans Petro-Tim Limited ou même dans une autre société qui travaille dans le secteur du pétrole qu'elle soit au Sénégal ou à l'étranger", a soutenu Aliou Sall. Et, le frère du Président Macky Sall d'ajouter : "je n'ai pas un franc dans mes comptes bancaires à l'étranger. Mon seul compte bancaire qui se trouve en France, il n'y restait que 14 euros. Celui qui est à la Bank of China, si j'ai bonne mémoire, ne contient que 500 euros soit un peu plus de 300.000 francs CFA. Je n'ai pas de fortune à l'étranger. C'est valable aussi pour ma femme et mes enfants."

Selon Aliou Sall, Abdoulaye Wade "ne cherche qu'un semblant à son fils Karim Wade" en détention pour enrichissement illicite d'un montant estimé à 117 milliards de nos francs. "C'est de se dédire devant la barre et devant les Sénégalais. Cela n'est pas nouveau pour lui avec son « waxx waxete", ironise-t-il.

Dans ses propos, le maire de Guédiawaye dit être mal à l'aise pour traîner Me Wade devant la justice. "Je ne veux pas répondre coup pour coup à Abdoulaye Wade, parce qu'il représente quelque chose pour ce pays. En plus, ça ne sert à rien qu'à chaque fois quand on nous attaque qu'on réponde. D'ailleurs, c'est pourquoi, j'ai tardé à répondre. J'ai même hésité. Mais il fallait répondre quand même pour rétablir la vérité".

Aliou Sall n'entend pas renoncer à sa plainte : " S'ils continuent de m'accuser. Je vais continuer de les poursuivre devant la justice", a-t-il menacé.

Face aux journalistes, Aliou Sall a indiqué qu'il n'a pas besoin d'écrire un document, un texte ou un livre sur ce qu'Abdoulaye Wade a dit" lors du meeting du Pds (Parti démocratique sénégalais le vendredi 21 novembre dernier à Dakar.

Avec Gfm.sn






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image