leral.net | S'informer en temps réel
Samedi 25 Février 2017

Vidéo-Conférence de Khalifa Sall - Paris 26 mars 2011:« S’il n’y avait pas l’alternance en 2012, les gens auraient toujours regretté Abdoulaye Wade »


« Je suis pour que tous ceux qui veulent être candidats soient candidats, mais je suis aussi pour que tous ceux qui veulent aller ensemble, aillent ensemble », ainsi disait Khalifa Sall qui animait une conférence en mars 2011 sur le thème: ''Election présidentielle de 2012: enjeux et perspectives'', à l’amphi de Sciences Po Paris. Le maire de Dakar qui se prononçait sur sa victoire de 2009, avait révélé les clés de son succès. « C’est parce que nous étions ensemble que nous avions pu gérer le fichier électoral, la carte électorale et la région de Cap-vert que nous avions tout gagné. Si nous n’étions pas ensemble, nous n’aurions pas pu le faire », une conviction de Khalifa Sall qui semble être d’actualité à quelques mois des élections législatives de 2017 où la question de la liste unique de l’opposition est agitée. Au demeurant Khalifa Sall semble être pour Abdoulaye Wade, ce que le président Macky Sall est pour Abdou Diouf car pour le premier magistrat de la ville de Dakar « S’il n’y avait pas l’alternance en 2012, les gens auraient toujours regretté Abdoulaye Wade ».



Landing DIEDHIOU