leral.net | S'informer en temps réel

Vidéo-Des imams sénégalais s'expliquent sur leur visite "contreversée" à Jérusalem

Les membres de l’Association des imams et oulémas du Sénégal en visite fin novembre en Israël étaient porteurs d’"un message de paix" à transmettre aux autorités israéliennes, a déclaré, mardi à Dakar, le secrétaire général de cette structure, El Hadj Oumar Diène.


Rédigé par leral.net le Mardi 9 Décembre 2014 à 16:17 | | 37 commentaire(s)|

"Nous voulons [faire savoir] aux populations que notre visite à Jérusalem était une visite de paix. La mission des imams est de promouvoir et porter le message de paix, pour le peuple de la Palestine et celui d’Israël", s’est défendu, au nom de l’association, M. Diène, lors d’un point de presse.

"Nous étions une délégation de six imams venus de différentes régions [du Sénégal], accompagnés de cinq journalistes, par soucis de transparence", a-t-il expliqué.

Les six membres de l’Association des imams et oulémas du Sénégal, dont lui-même, étaient invités par les autorités israéliennes à se rendre à Jérusalem, a indiqué M. Diène.

Les musulmans doivent aussi se rendre dans cette ville, où se trouve la mosquée Al-Aqsa, qui est construite sur l’esplanade des Mosquées, "le troisième lieu saint de l’islam, La Mecque et Médine", a fait valoir le chef religieux, en présence de quelques membres de l'association.

Il soutient que la visite a été ''fructueuse". "Nous avons obtenu la libération des portes de la mosquée d’Al-Aqsa. Les musulmans peuvent maintenant accéder librement à cette grande mosquée, qui leur appartient, qui était gardée par les services de sécurité juifs", a-t-il déclaré.

"Le président d’Israël, a-t-il ajouté, nous a promis [de faire] la paix [avec la Palestine]. Prochainement, ce sera la fin des violences. Il nous a promis de faire des concessions sur les terres" litigieuses entre les deux pays, a ajouté El Hadj Oumar Diène.

"Ce n’est pas une guerre des religions, mais des territoires. La solution, c’est la cohabitation et le respect" mutuel entre Israéliens et Palestiniens, a-t-il souligné.

L’Association des imams et oulémas a demandé aux autorités palestiniennes de recevoir certains de ses membres, qui iront "porter le même message de paix" véhiculé en Israël, si la demande est accordée, selon El Oumar Diène.

Vendredi, la Ligue des imams et prédicateurs du Sénégal déplorait la visite effectuée par des imams sénégalais en terre israélienne. Elle avait dénoncé une "trahison" des aspirations de la communauté musulmane.

"La Ligue des imams et prédicateurs du Sénégal (…) dénonce et condamne avec la dernière énergie la démarche" de ces imams sénégalais, déclarait son porte-parole, Youssouf Sarr, lors d’une conférence de presse. Il exprimait ainsi la solidarité de cette structure avec le peuple palestinien.

Le conflit israélo-palestinien dure depuis 1948. Côté diplomatique, le Sénégal préside le Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien, depuis sa création au sein des Nations unies en 1975.

La dernière guerre entre Israël et la Palestine, en juillet 2014, a fait 1.113 morts chez les Palestiniens et a coûté la vie à trois civils et 53 soldats isaréliens, selon un bilan des Nations unies.

Avec APS






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image