Leral.net | S'informer en temps réel



[Vidéo] Endeuillée, la sélection togolaise est rentrée à Lomé

Rédigé par leral .net le 11 Janvier 2010 à 11:35 | Lu 2036 fois

Les Éperviers ont atterri au Togo la nuit dernière. Selon la presse angolaise, deux personnes impliquées dans le mitraillage du bus togolais vendredi seraient détenues par la police.
Par Dépêche (texte)
Claire BONNICHON (vidéo)


l'AFP, les "Eperviers" ayant quitté dimanche soir la Coupe d'Afrique des nations 2010 de football à la suite du mitraillage de leur bus qui a fait au moins deux morts, vendredi, dans l'enclave de Cabinda, en Angola.

L'équipe a été accueillie à l'aéroport international général Gnassingbé Eyadéma par le Premier ministre Gilbert Houngbo. Plusieurs ministres du gouvernement, ainsi que des parents des victimes étaient également présents.

"BEAUCOUP DE MONDE À L'AÉROPORT DE LOMÉ"

Plusieurs centaines de supporteurs étaient également massés à l'entrée du salon d'honneur de l'aéroport pour les accueillir.
"C'est le moment le plus pénible de ma vie. Nous sommes vraiment très touchés", a déclaré à la presse l'attaquant du Togo Emmanuel Adebayor. "Nous ne sommes pas déçus. Le gouvernement a pris la décision de rappeler sa sélection nationale parce que les menaces persistent", a-t-il indiqué.

L'avion envoyé par le gouvernement togolais s'était envolé de Cabinda vers 20h40 GMT.

Un peu plus tôt, la Confédération africaine avait annoncé le départ du bus des "Eperviers": "Le bus est parti (du camp de base) pour l'aéroport pour rapatrier l'équipe du Togo et les deux corps", avait déclaré à l'AFP un porte-parole de la CAF.

Selon un journaliste de l'AFP, le bus, dont les rideaux étaient tirés, a quitté vers 19h30 locales (18h30 GMT) le camp de base de l'équipe à Cabinda, sous très haute protection policière, avant de prendre la direction de l'aéroport.


RÉACTION D'EMMANUEL ADEBAYOR, JOUEUR VEDETTE DE L'ÉQUIPE DU TOGO

Nous avons envie de jouer, mais la décision revient au gouvernement de notre cher pays le Togo.
Emmanuel Adebayor, capitaine de l'équipe du Togo.
Le match d'ouverture de la CAN entre l'Angola et le Mali, dimanche soir, a donné un score de parité (4-4) alors que le pays-hôte menait 4-0 jusqu'à la 78e minute.
Le gouvernement avait dépêché un avion pour ramener de Cabinda la délégation togolaise, dont deux membres ont été tués dans la fusillade de leur bus vendredi.

L'attaque a été revendiquée par les Forces de libération de l'Etat du Cabinda-Position militaire (Flec-PM), groupe né en 2003 d'une dissidence du principal mouvement séparatiste, le Front de libération de l'enclave du Cabinda (Flec).

Le départ des Togolais met fin à quarante-huit heures de valse-hésitations sur fond de drame. Le gouvernement togolais avait demandé une première fois samedi soir à l'équipe de quitter la compétition.

Dans la nuit de samedi à dimanche, les joueurs avaient annoncé leur intention de disputer le tournoi "en mémoire" des deux membres de la délégation décédés: le chargé de communication Stanislas Ocloo et l'entraîneur-adjoint Abalo Amelete.

Mais le Premier ministre Gilbert Houngbo avait réitéré sa demande dimanche matin, avant de dépêcher un avion à Cabinda.


Plus de Télé
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:54 Fidel Castro : la fin du voyage