leral.net | S'informer en temps réel

Vidéo - Réunion du Comité directeur du Pds : Wade isole Fada, lâché par les cadres signataires du mémorandum

L’ancien président de la République du Sénégal, Me Abdoulaye Wade, et non moins Secrétaire général du Pds a, lors de la rencontre du Comité directeur du Pds d’hier, décidé de d’isoler Modou Diagne Fada en récupérant nombre de cadres signataires du mémorandum qui ont tout simplement changé de fusil d’épaule. Libération renseigne que Me Wade a décidé de réorganiser le Secrétariat national du Pds dans les plus brefs délais.


Rédigé par leral.net le Vendredi 12 Juin 2015 à 08:54 | | 20 commentaire(s)|

La réunion du Comité directeur de Parti démocratique sénégalais (Pds) s’est tenue sans heurts hier. Si le président du Groupe parlementaire des libéraux et démocrates n’a pas assisté à la réunion pour raison de voyage, certains signataires du fameux mémorandum ont répondu présent. Pendant près de quatre tours d’horloge, les membres de cette instance ont échangé dans le calme. Mieux, le Secrétaire général national a réussi la prouesse d’annihiler la fronde portée par Modou Diagne Fada. Pour cause, l’écrasante majorité des membres de la Fncl ont tout simplement lâché le président Conseil départemental de Kébémer avant de faire acte d’allégeance à Me Wade.

S’agissant de l’entrée en scène de la commission de discipline qui devra entendre les personnes soupçonnés de faits de corruption, d’activités fractionnistes, Babacar Gaye, porte-parole du Pds, a tenu à préciser : « Toutes ces décisions sont évidemment prises pour laver le linge sale en famille ». Dans la foulée, il a révélé que Me Wade a décidé de réorganiser le Secrétariat national. « Il va de ce fait marcher vers une structuration avec des pôles nouveaux en nommant des Secrétaires nationaux dans des domaines comme la santé, l’hydraulique, l’éducation, l’énergie, la gestion politique du parti, entre autres. Donc, nous allons réorganiser avec un coordonnateur qui va coiffer les secrétaires nationaux », détaille M. Gaye.

Faisant remarquer que leur parti n’est pas un parti de pugilat, il a rappelé avec insistance qu’ils ont été nombreux à parler, depuis plusieurs années, de la restructuration de leur parti, comme le fait Modou Diagne Fada, à travers son mémorandum. « Mais, le point de divergence est simple. Nous voulons que Me Wade continue de nous accompagner jusqu’au lendemain de la prochaine élection présidentielle, si évidemment elle se tient en 2017 », dit-il.







Hebergeur d'image