leral.net | S'informer en temps réel

Vieux Aïdara, le bailleur de Canal Info ?

Ce n’était pas Karim Wade mais plutôt Vieux Aïdara qui finançait la chaîne de télévision Canal Info, selon Me El Hadji Amadou Sall. Mais pour son ancien direc- teur, Cheikh Tidiane Ndiaye, ce n’est pas le cas.


Rédigé par leral.net le Vendredi 31 Octobre 2014 à 20:03 | | 4 commentaire(s)|

Vieux Aïdara, le bailleur de Canal Info ?
Si la chaîne de télévision Canal Info a pu exister et fonctionner jusqu’en 2012, c’était grâce à l’un de ses administrateurs, Mamadou Aïdara dit Vieux. Le conseil de Karim Wade, Me El Hadji Amadou Sall, a tenté de dérouter l’ancien directeur de Canal Info en prouvant une telle affirmation.

L’avocat s’est appuyé sur des documents comptables et sur un rapport non approuvé rédigé par le commissaire du compte de la société An média, pour mettre en relief des crédits que Vieux Aïdara aurait versés à la boîte. En 2008, soutient-il, M. Aïdara a versé plus de 45 millions de francs contre plus de 42 millions en 2009.

L’année suivante, il a crédité Canal Ïnfo de plus de 67 millions de francs Cfa. Le cumul de ses versements était de 49 millions en 2011. Enfin en 2012, il a été noté une somme de plus de 94 millions de francs Cfa versée par le même Vieux Aïdara, selon Me Sall.

Contrairement aux déclarations du témoin Cheikh Tidiane Ndiaye qui accablent son client, assure-t-il, Vieux Aïdara était appuyé par le Président Abdoulaye Wade. «Parallèlement à son salaire de chargé de communication au ministère de la Pêche, le chef de l’Etat lui donnait 2 millions de francs Cfa chaque mois.

Aïdara a été reçu à plusieurs reprises par le Président Wade. J’étais présent. Dans le rapport du commissaire aux comptes, Vieux Aïdara détenait plus de 994 millions de francs Cfa dans les caisses de Canal Info, de 2007 à 2012. Il a dit devant les enquêteurs que ces sommes lui étaient données par le Président Abdoulaye Wade», souligne cet avocat de la défense.

''Je lui payais le déjeuner...''

Toutefois, le témoin qu’il interrogeait hier lui a fait savoir que les charges annuelles de la chaîne d’informations dépassaient largement le milliard de francs Cfa.

«Je sais que Canal Info était déficitaire. Ces sommes annuelles ne signifient rien pour une chaîne de télévision. Ce n’est pas avec 94 millions qu’une chaîne va fonctionner pendant une année. Les besoins en financement dépassaient le milliard. D’ailleurs, le rapport du commissaire aux comptes n’a pas été approuvé», a-t-il rétorqué.

L’ancien directeur de Canal Info d’insister par ailleurs que cet argent n’est pas de Vieux Aïdara. «Il ne l’avait pas. Il me doit de l’argent jusqu’à présent. Pendant tout le temps que j’étais à Canal Info, je lui payais le déjeuner au centre-ville. Je suis absolument sûr qu’il n’était pas en mesure de payer 10 pounds (allusion faite au matériel commandé à Londres). Vieux Aïdara était l’homme de paille de Karim. Il venait toujours dire que Karim a dit ceci, il a dit cela», martèle M. Ndiaye.

Il a été amené à répéter que «toutes les charges étaient assurées par le cabinet Cice de Mansour Gaye». Et c’est Karim Wade qui lui avait demandé de s’en charger.

«Au début, il ne nous a même pas posé de question. Il réglait les choses sans même nous avoir proposé un contrat de prestation. Il payait même les frais de reportages. Karim Wade m’avait demandé d’aller le voir. De chez lui, il avait appelé Mansour Gaye. Ce dernier s’occupait de tout. Toutes les factures étaient envoyées à son cabinet. A chaque fois qu’il n’était pas à son bureau, je sortais de ma propre proche pour acheter du carburant pour les véhicules de reportages», ajoute le témoin. Manifestement, ces arguments n’ont pas convaincu Me Sall.

Le Quotidien






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image