leral.net | S'informer en temps réel

Vincent Labrune dévoile les détails de l’opération dégraissage de l’OM

L’OM a réalisé une économie de 20 M€ sur sa masse salariale. Voilà de quoi réjouir le président du club Vincent Labrune qui dévoile les détails de cette opération.


Rédigé par leral.net le Jeudi 6 Septembre 2012 à 12:11 | | 0 commentaire(s)|

Vincent Labrune dévoile les détails de l’opération dégraissage de l’OM
Mardi soir à minuit, le mercato a refermé ses portes en Ligue 1. L’occasion pour les vingt clubs de l’élite de faire un bilan. Et pour beaucoup, l’heure était au dégraissage. Si celui de l’OL a été salué, que dire de celui réalisé par l’Olympique de Marseille ? En deux mois et demi, cette opération très délicate a permis au club phocéen de réaliser près de 20 M€ d’économies sur sa masse salariale en se séparant de joueurs disposant d’un confortable salaire pour les remplacer par des joueurs plus jeunes et moins exigeants financièrement. Idem pour le poste d’entraineur avec le départ de Didier Deschamps au profit d’Élie Baup. Si le montant a largement fait les choux gras de la presse spécialisée, le détail de cette opération est resté assez flou.

Interrogé par Le Parisien, Vincent Labrune a dévoilé quelques informations intéressantes à ce sujet et a confirmé cette somme record de 20 M€. « Il fallait aller dans le sens de l’histoire. En L1, en face des dépenses, on n’arrive plus à accumuler assez de recettes. Depuis le départ de Lucho en janvier, on a ramené la masse salariale de 87 % du budget à moins de 70 %. La somme des transferts et salaires des trois derniers entrants (Lucas Mendes, Barton et Abdallah) et celles des trois derniers (Azpilicueta, M’Bia et Diarra) permet de réaliser 20 M€ d’économies. »

Si sportivement l’opération est très dangereuse, la première place de l’OM actuellement prouve que cette méthode radicale et nécessaire peut garantir une place honorable en championnat. Reste à connaitre le rendement de la formation d’Élie Baup sur l’intégralité de la saison et des futures prestations des trois dernières arrivées. Une chose est sûre, s’ils ne s’imposent pas à l’OM, ils ne représenteront qu’un échec financier limité à la vue de leur salaire. À en croire le quotidien national, Kassim Abdallah ou encore Florian Raspentino émargeraient à 40 000 € bruts, Lucas Mendes et Joey Barton (dont une grosse partie du salaire est pris en charge par QPR) représenteraient quant à eux un coût salarial de moins de 80 000 € par mois.

Un potentiel joli coup donc réalisé par l’OM, d’autant que le club phocéen a su garder une colonne vertébrale intéressante. Le président marseillais n’en démord pas et assure que le club n’a pas perdu sa compétitivité. « On a réussi à préserver la colonne vertébrale et la compétitivité de l’équipe en conservant Steve Mandanda, Nicolas NKoulou, André Ayew, Mathieu Valbuena et Loïc Rémy. » Des joueurs à forte valeur marchande qui pourraient être malgré tout, les prochaines victimes du dégraissage en cas de nouvelle saison financière délicate à Marseille.

Sébastien DENIS






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image