leral.net | S'informer en temps réel

Vincent Labrune explique les dessous du mercato de l’OM

Pour France Football, le président de l'Olympique de Marseille Vincent Labrune a évoqué la difficulté du mercato phocéen.


Rédigé par leral.net le Mardi 14 Août 2012 à 08:57 | | 0 commentaire(s)|

Vincent Labrune explique les dessous du mercato de l’OM
Le mercato de l’Olympique de Marseille est jugé poussif par les supporters et certains observateurs, Florian Raspentino étant le seul joueur à être arrivé et les joueurs placés sur la liste des transferts peinant à partir. Pour France Football, le président de l’Olympique de Marseille Vincent Labrune est monté au créneau pour expliquer que le club travaillait en coulisses, sur certaines priorités. « Pour les trois dernières semaines, en ce qui nous concerne, comme depuis le début de ce marché des transferts, c’est clair : on vend des joueurs. C’est une consigne de l’actionnaire. On va essayer de l’appliquer et de la respecter. Les objectifs que nous a fixés l’actionnaire en termes de ventes sont drastiques. L’OM essaie de vendre pour réduire sa masse salariale », a-t-il lâché avant de poursuivre.

« Notre priorité, depuis le mois de mai, c’est de faire rentrer de l’argent pour combler les pertes liées à la dixième place en L1 la saison passée et à la non-qualification à la Ligue des Champions qui débute. Cette saison 2012-13, on va avoir quasiment 40 M€ de recettes en moins entre la non-participation à la C1 et les travaux dans le stade », a-t-il rappelé. Pour autant, l’homme fort du club phocéen ne rechigne pas à la tâche. « Ça fait deux mois qu’on passe vingt-quatre heures sur vingt-quatre avec José (Anigo) sur le mercato. On a mandaté environ vingt agents dans vingt ou trente clubs pour essayer de placer certains de nos joueurs. Il faut trouver les bons interlocuteurs qui ont leurs entrées dans les clubs », a-t-il confié avant d’insister.

« C’est de la folie, ce qui se passe en Europe. Le système est en train de changer. La vérité, c’est qu’il y aura très peu d’offres sur très peu de joueurs. Les clubs essaient de baisser leur masse salariale parce que tout le monde ou presque, vit au-dessus de ses moyens, pense au fair-play financier et est pris à la gorge. (...) Aujourd’hui, il n’y a pas de mercato. Tous les clubs sont vendeurs », a-t-il indiqué, revenant sur le départ d’Alou Diarra, parti à West Ham pour 2,5 M€. « Dans le contexte actuel, vu le marché, tout le monde est content : le joueur, West Ham et nous aussi. Nous n’avions pas prévu de le vendre au départ » , a-t-il expliqué, confirmant que Stéphane M’Bia et Cesar Azpilicueta sont sur le départ.

« S’il y a une bonne offre pour Stéphane on le laissera aussi partir. On travaille en bonne intelligence avec Cesar et Stéphane. On ne les pousse pas dehors. (...) D’ici à la fin du mercato, à l’OM, en cas de départ, il faut que ce soit gagnant-gagnant pour les deux parties. Il faut que l’OM et le joueur s’y retrouvent financièrement », a-t-il conclu. Pas un mot en revanche en ce qui concerne le chapitre des arrivées... Le discours et les explications de Vincent Labrune rassureront-ils les supporters olympiens ? Rien n’est moins sûr...

Alexis Pereira






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image