leral.net | S'informer en temps réel

Viol collectif - A cause de l’absence d’une pièce du dossier : Les quatre Nigérians repassent le 26 août 2011

L’ouverture du procès des quatre ressortissants Nigérians était prévue pour, hier vendredi, devant le tribunal régional des flagrants délits de Dakar. Mais, l’absence du procès-verbal d’enquête préliminaire d’un des prévenus en a constitué la seule fausse note pour que l’affaire soit retenue et jugée. Les quatre Nigérians poursuivis pour viol collectif avec séquestration et séjour irrégulier vont repasser à l’audience du 26 août 2011. Ainsi donc, l’ouverture du procès aura lieu au terme de près d’un mois de détention provisoire à la Maison d’arrêt et de correction de Rebeuss. Ils ont été placés sous mandat de dépôt le 03 août dernier.


Rédigé par leral.net le Samedi 20 Août 2011 à 16:10 | | 0 commentaire(s)|

Viol collectif - A cause de l’absence d’une pièce du dossier : Les quatre Nigérians repassent le 26 août 2011
Le viol présumé s’est déroulé dans les logements de la Coopérative militaire de construction (Comico), à Guédiawaye. Les prévenus se seraient relayés sur la fille de 16 ans qu’ils avaient enlevée avant de la violer. Seules quatre personnes ont été mises aux arrêts ; alors que la bande était composée d’une dizaine d’individus. L’affaire a été portée à la connaissance des autorités judiciaires par les parents de la jeune fille, au retour de cette dernière à la maison, au terme de plusieurs jours de disparition.

P. NDIAYE
source Walfadjri







Hebergeur d'image





Hebergeur d'image