leral.net | S'informer en temps réel

Viol, détournement de mineure - Fodé Seydi encourt cinq ans de prison


Rédigé par leral.net le Vendredi 8 Avril 2016 à 21:16 | | 2 commentaire(s)|

Le prévenu est âgé de 43 ans est un habitant de Sicap Mbao. Accusé de pédophilie, viol et détournement de mineure, Fodé Seydi a reconnu avoir couché avec son amie D. D âgée de 16 ans, pour la première fois dans la nuit du 29 février dernier. Le hic c’est qu’à l’issue d’examens gynécologiques, la petite D. D porte une grossesse de cinq mois. Le prévenu nie en être l’auteur. Le procureur a requis cinq d’emprisonnement ferme tandis que la défense a plaidé la relaxe au bénéfice du doute. L’affaire est mise en délibéré pour le 12 avril.
Les deux tourtereaux sortaient ensemble depuis 2013. Une promesse de mariage était mise en branle par Fodé Seydi lorsque celui-ci a rencontré la mère de sa petite amie à Keur Massar. Le 29 février dernier, D. D a appelé le prévenu pour venir lui rendre visite alors qu’en quittant chez elle, elle avait déclaré se rendre à la boutique pour des achats. Une fois chez son Fodé Seydi, elle y est restée jusque tard dans la soirée et lorsque ce dernier l’a raccompagné jusqu’à l’arrêt du bus, il s’est rendu compte de l’heure tardive (22 heures passées). Il lui a alors proposé de passer la nuit jusqu’au lendemain. Ayant la proie à portée de mains, Fodé Seydi en a profité pour entretenir avec
elle à trois reprises des rapports sexuels. Le lendemain au lieu de rentrer chez son oncle maternel à Keur Mbaye Fall, elle part chez sa maman à Keur Massar. Mis au courant que sa nièce n’a pas passé la nuit à la maison l’oncle appelle sa sœur (la mère de la fille) pour s’enquérir de la situation. Celle-ci lui dit que D. D est chez elle mais qu’elle n’y a pas passé la nuit. Pressée de questions, elle
révéla avoir dormi chez son ami à la Sicap Mbao. L’oncle maternel appelle dare-dare Fodé Seydi en lui intimant l’ordre de venir le rejoindre illico presto à Keur Massar chez la maman de sa copine. Ce
dernier, une fois sur place est conduit à la gendarmerie de la localité. Une visite médicale de la fille les édifiera sur une grossesse de cinq mois.
A la barre, le prévenu jure sur tous les Saints ne pas être l’auteur de la grossesse car depuis trois ans qu’ils se connaissent ils n’ont jamais entretenu une relation amoureuse. Tout le contraire de la version de la partie civile qui soutient que durant les vacances scolaires, Fodé Seydi l’avait forcé à coucher avec elle. Cette affirmation sera battue en brèche aussi bien par le parquet que les avocats de la défense. Pour ces derniers, aucune fille normale n’irait revoir son copain qui l’a violé une première fois pour ensuite se faire violer une seconde fois. Le parquet croit que la fille n’était pas consentante lors des différents rapports sexuels et qu’elle est mineure comme l’atteste un extrait de naissance versé dans le dossier.
Le maître des poursuites a requis cinq ans fermes. La défense croit le contraire. Elle a tenté de démontrer que lorsque la fille a consenti, le viol ne peut plus exister. De même elle a indiqué que le seul fait de passer la nuit chez son copain n’est pas synonyme de détournement de mineure d’autant que leur client n’a joué aucun rôle sur sa venue.
L’affaire a été mise en délibéré pour le 12 avril prochain.






Hebergeur d'image