leral.net | S'informer en temps réel

Viol et pédophilie : Diallo échoue dans sa tentative de violer la gamine de 4 ans, il utilise son doigt

M. Diallo semble être un homme vraiment sadique. Ayant jeté son dévolu sur la fille de sa voisine, à peine âgée de 4 ans, il a attendu que la mère de cette dernière s’absente, pour tenter d’assouvir sa libido. N’ayant pu la pénétrer, il n’a pas hésité à introduire son doigt dans le sexe de la fillette.


Rédigé par leral.net le Mardi 10 Mai 2016 à 16:15 | | 4 commentaire(s)|

Déféré au parquet pour viol et pédophilie sur une mineure de 4 ans, M. Diallo devra trouver de solides arguments pour sortir du pétrin dans lequel il s’est fourré. En effet, rapporte le Populaire, c’est le 30 avril dernier que la mère de sa victime s’est présentée à la police de Grand-Dakar, pour déposer une plainte contre son voisin M. Diallo, pour abus sexuels sur sa fille N. F., âgée de 4 ans.

Devant les enquêteurs, la dame S. Ndiaye a expliqué qu’elle partage le même appartement avec le sieur Diallo, qui a attendu qu’elle s’absente de la maison pour entraîner sa fille dans sa chambre. Et une fois sur place, dit-elle, ce dernier a tenté d’entretenir des relations sexuelles avec sa fillette qui est âgée d’à peine de 4 ans.

Pris on ne sait par quelle mouche, le mis en cause a, en effet, tenté de pénétrer la fillette. Mais du fait de l’étroitesse du sexe de la gamine, il n’y est pas parvenu. Alors, il y a introduit son doigt, entraînant ainsi de graves brûlures sur le sexe de la fillette. La mère qui ne se doutait de rien à son retour à la maison a été alertée par la démarche de la fillette qui avait du mal à se déplacer. Elle a également constaté par la suite qu’une odeur se dégageait du sexe de sa fille.

Toutes choses qui font, qu’elle s’est empressée de soumettre cette dernière a un interrogatoire. Pressée de question, la fillette de 4 ans a fini par admettre qu’elle a été violée par le voisin M. Diallo.

Finalement interpellé, le mis en cause qui ne pouvait pas nier l’évidence, a fait des aveux circonstanciés. Il a ainsi déclaré devant les enquêteurs que le jour des faits, il a bien tenté d’entretenir des relations sexuelles avec la fillette. Seulement, précise-t-il, devant l’impossibilité d’introduire son sexe sur celui de la fille, il a fini par y mettre son doigt.

Entrant dans les détails, il dit avoir d’abord sorti son sexe pour le mettre sur celui de la fille. Mais du fait que le vagin de cette dernière était trop étroit, il n’a pas pu assouvir son désir sexuel. Il a également informé que du fait de ses multiples tentatives, la fille ne cessait de hurler de douleur.

Il faut à ce propos signaler que le mis en cause n’en était pas à son premier coup d’essai, puisqu’il a avoué, lors de son interrogatoire, que quatre jours plus tôt, il avait tenté également en vain de violer la fillette. Des faits qui ont été prouvés par le rapport d’expertise médical qui fait étatde multiples abus sexuels sur la gamine.

Le Populaire






Hebergeur d'image