leral.net | S'informer en temps réel

Viol sordide à Kaffrine : Un marabout, marié à six femmes, a drogué et abusé de sa patiente

Une sordide affaire de viol a atterri, hier, à la barre du tribunal correctionnel de Kaolack. En effet, un marabout charlatan, Mamour Mbenguen, a été attrait à la barre par la dame Mariama Barry qui l’accuse de viol.


Rédigé par leral.net le Jeudi 12 Mai 2016 à 12:04 | | 2 commentaire(s)|

Selon Le Populaire, tout a commencé le 11 avril dernier lorsque Mariama et Dieynaba Barry, sa petite sœur, se sont rendues à Kaffrine, chez le marabout Mamour Mbengue, pour solliciter ses services. A en croire la victime, c’est après avoir consulté ses fétiches que le charlatan leur a dit que sa sœur souffrait de maux de ventre et qu’elle était possédée par des esprits maléfiques. Il leur a ainsi demandé la somme de 83 020 F Cfa pour les sacrifices.

Mais, comme elles n’avaient pas toutes cette somme et que le marabout avait catégoriquement refusé de réduire le prix, elles sont rentrées pour revenir le lendemain avec l’argent demandé. Dans son récit, la dame explique : « Comme prévu, nous y sommes retournées le lendemain avec la somme d’argent qu’il nous avait demandée. Et nous avons fait la queue comme tout le monde, jusqu’à notre tour. Alors, nous sommes rentrées dans la chambre d’accueil ma sœur et moi. C’est ainsi que Serigne Mamour m’a demandé de sortir car nous devons entrer une à une pour faire les soins médicaux ».

Lorsque son tour est venu, elle raconte que le marabout lui a donné un verre d’eau mélangé à de la poudre de plantes médicinales. Mais, quand elle a bu la potion, elle a commencé à avoir des vertiges et le charlatan lui a demandé d’aller se reposer dans la chambre de sa seconde épouse parce qu’il en a six. Par la suite, il l’a informée qu’elle doit passer une semaine chez lui pour les besoins du traitement. Le lendemain, quand elle s’est réveillée, elle a constaté qu’on avait enlevé ses habits et elle a vu du sang au niveau de son entre jambe. Conduite à l’hôpital par sa sœur, le gynécologue leur a fait savoir qu’elle souffrait une déchirure brutale de l’hymen. Devant la barre, le marabout a nié toutes ces allégations. L’affaire est mise en délibéré au 18 mai prochain.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image