leral.net | S'informer en temps réel

Violence à l'Apr : Après Matam, Biscuiterie bascule dans la violence

Ce n'est pas demain la fin des scènes de violence au sein de l'Alliance pour la République. Après Matam, c'est au tour de Biscuiterie de basculer dans la violence. La rencontre que devait présider le superviseur de la région de Dakar Augustin Tine, dans ladite Commune, n'a pu se tenir du fait de la terrible guerre que se mènent deux tendances rivales. L'une dirigée par Me Djibril War et l'autre par Ismaïla Guèye.


Rédigé par leral.net le Vendredi 7 Mars 2014 à 08:50 | | 3 commentaire(s)|

Violence à l'Apr : Après Matam, Biscuiterie bascule dans la violence
Dans les colonnes du Populaire, Me Djibril War se défend. Selon lui, Ismaïla Guèye, à qui on avait donné des prescriptions de venir seul à la rencontre avec le superviseur, est venu avec une forte délégation et des tambours. "Et, lorsqu'il est venu et qu'on lui a montré la porte d'entrée, il a refusé et ils ont commencé à faire des vacarmes. Et c'est cela qui a attiré l'attention du superviseur, ils ont commencé à taper sur les grilles. Et Ismaïla Guèye, accompagné de courtisans et d'une bande de nervis, ont forcé la porte. Le superviseur n'a dû son salut qu'à la vigilance de certains jeunes qui lui ont permis de se dégager avec sa garde rapprochée. C'est ainsi qu'il y a eu des insultes. Ils nous ont traité de tous les noms d'oiseaux. Nous en sommes à notre cinquième agression".

Des accusations qu'Ismaïla Guèye dément. "Nous avons été convoqués par le superviseur, Augustin Tine. Il nous a convoqués une première fois à la Maison de la Culture Douta Seck. C'était avec les responsables des 19 communes. C'était pour délivrer un message de paix. Après cela, il a fait une convocation pour Biscuiterie. Pourquoi Biscuiterie? Parce que Me War et Dior Thiam sont allés plus vite que la musique en convoquant directement le ministre... Arrivés à la porte, nous sommes tombés sur un traquenard. Ils sont coutumiers des faits. Ils n'ont pas ouvert la permanence qui est une permanence familiale, parce que c'est Me War qui l'a louée. Il y a de cela quelques mois, j'avais organisé une manifestation qui avait connu une réussite exceptionnelle, avec le financement des femmes. Depuis lors, une jalousie politique est née".






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image