leral.net | S'informer en temps réel

Violence et voie de fait : Kamal Fall enferme sa mère et sa grande sœur dans un appartement et jette les clefs de la maison

Kamal Abdel Nasser Fall n’a rien d’un bon fils. Cet ouvrier né en 1968 n’a rien eu à faire de mieux pour sa mère et sa soeur que de l’enfermer dans un appartement avant de jeter les clefs comme s’il ne voulait plus jamais les revoir.


Rédigé par leral.net le Mardi 10 Mai 2016 à 09:50 | | 1 commentaire(s)|

Il a comparu à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar poursuivi par sa grande sœur et sa maman . Habillé en Lacoste assorti d’un pantalon jean, il s’est mis à rigoler à la barre lorsque le président du tribunal lui a demandé s’il reconnaissait les faits qui lui sont reprochés. Il a fallu que le maître des lieux lui fasse entendre raison, lui signifiant que «nous ne sommes pas là pour rigoler» pout qu’il se calme. Pourtant, malgré son comportement, il a reconnu les faits.

En effet, selon Marième Fall, son jeune frère est un homme violent qui passe son temps à agresser les personnes de son entourage. Les faits se sont déroulés le 28 mars passé à la Sicap. Madame Fall qui buvait tranquillement son café devant la porte de sa chambre a été trouvée par son jeune frère Kamal Abdel Nasser Fall qui l’a menacé à l’aide d’un couteau de mettre fin à ses jours. Prise de peur, elle s’est précipitée de rejoindre sa chambre pour se sauver. Comme représailles, Kamal a enfermé sa grande sœur qui avait laissé ses clefs à la serrure de sa porte. Et comme si cela ne suffisait pas, il va trouver sa mère âgée de 75 ans, la menace et l’enferme à son tour.

Après son délit, l’ouvrier est parti vaquer à ses occupations. Pire, il «jette les clefs au marché» selon ses propres mots. «J’étais en train de prendre le déjeuner à table et ma sœur s’est mise à balayer derrière moi. Je me suis retourné pour lui demander d’arrêter le temps que je finisse de manger mais elle ne voulait rien entendre. J’étais très fâché. Et j’avoue que je me suis levé pour lui régler ses comptes mais heureusement pour moi elle s’est ruée dans sa chambre. C’est là que sous le coup de la colère je l’ai enfermée dans sa chambre puis j’ai fermé la porte de l’appartement», a dit Kamal qui précise néanmoins qu’il n’a jamais insulté encore moins violenté sa maman.

Le procureur de la République qui apparemment n’est pas convaincu du témoignage du prévenu a savonné celui-ci pendant un bon moment. Il a par suite demandé à la cour de condamner le sieur Kamal Abdel Nasser Fall à six mois de prison ferme. Le tribunal a fini par condamner Kamal Abdel Nasser Fall à un mois de prison.



Sidy Djimby NDAO (Jotay.net)






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image