leral.net | S'informer en temps réel

Violences électorales à Grand Yoff :"Taxawu Dakar ak Khalifa Sall" pointe un doigt accusateur sur Mimi Touré

La campagne électorale des Locales vient de démarrer sur l’ensemble du territoire national. Encore une fois, la coalition "Taxawu Dakar" en appelle au sens des responsabilités des uns et des autres pour une campagne calme, sereine et civilisée, basée sur un débat d’idées. "Cependant, soulignent les camarades de Khalifa Sall, Aminata Touré et son parti, persuadés d’une défaite certaine au soir du 29 Juin 2014, prônent la politique des biceps". "Dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14, indiquent-ils, "Mimi Touré, en multirécidiviste, a armé ses nervis dans le seul but d’installer la terreur et la peur à Grand Yoff. C’est méconnaitre les Grand Yoffois".


Rédigé par leral.net le Dimanche 15 Juin 2014 à 22:16 | | 1 commentaire(s)|

Violences électorales à Grand Yoff :"Taxawu Dakar ak Khalifa Sall" pointe un doigt accusateur sur Mimi Touré
Et de poursuivre : "en effet, c’est à bord de sept véhicules de type L200, remplis de machettes et d’affiches d’Aminata Touré, dont certains sont immatriculés AD, que ces bandits, inconnus de la commune, ont sillonné les rues, armes à la main et invectives à la bouche. Pire encore, ces gangsters, à la solde d’un clan à l’agonie, portaient des gilets estampillés police".


"Non contents de cela, ajoutent-ils, ils se sont livrés à des actes de vandalisme en détruisant les affiches des autres candidats à Grand Yoff, rompant ainsi le calme de la nuit. Une bagarre a éclaté entre la population de Grand Yoff et les mercenaires, qui n’ont dû leur salut qu’à une fuite organisée".


"C’est pourquoi, la coalition Taxawu Dakar dénonce vigoureusement l’utilisation des moyens de l’Etat à des fins politiques voire électoralistes".

Ce n'est pas tout, "la coalition Taxawu Dakar invite les autorités centrales à prendre toutes leurs responsabilités pour mettre un terme à ces pratiques révolues, antidémocratiques et non conforme à la République. La répétition étant pédagogique, la coalition Taxawu Dakaar rappelle à Mimi Touré que la violence engendre toujours la violence. Car les grand yoffois n’entendent pas se laisser intimider par une colonisatrice aux abois, qui peine à mobiliser face à la déferlante qui accompagne Khalifa Sall au quotidien. On n’arrête pas la main avec ses bras, cet adage Mimi Touré vient de l’apprendre à ses dépens en ce début de campagne.
Tout le reste n’est que diversion".

Ferloo






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image