leral.net | S'informer en temps réel

Visite au mausolée de Serigne Bassirou (1895-1966)

MAGAL 2012

L’illustre fils de Cheikh Ahmadou Bamba n’a pas exercé les charges de khalife mais son aura est incommensurable auprès des fidèles. Son mausolée situé à Darou Minam, à l'entrée de Touba en venant de Mbacké Baol, ne désemplit jamais. C’est un haut lieu de prières et de recueillement. La tradition est respectée, encore une fois, et durant ce Magal, les fidèles continuent d’affluer vers ce site.


Rédigé par leral.net le Vendredi 13 Janvier 2012 à 21:53 | | 0 commentaire(s)|

Visite au mausolée de Serigne Bassirou (1895-1966)
Né peu de temps après le départ de Cheikh Ahmadou Bamba en exil, son nom augurait la détermination du Cheikh à réussir sa mission au Gabon. Avant de quitter son pays, le Sénégal, pour un exil vers l’inconnu, entre les mains d’ennemis féroces, redoutables et puissants que furent les colonisateurs, Cheikh Ahmadou Bamba donna le nom d’Al Bachir (l’un des noms du Prophète (PSL) qui signifie «l’Annonciateur de bonnes nouvelles») à son fils qui allait venir au monde. C’était là un signe annonciateur quant au succès de son voyage au Gabon.

La venue au monde de Cheikh Bachir à ce moment présageait de sa victoire sur l’ennemi et son retour triomphal au pays. Pendant près d’une vingtaine d’années, Cheikh Bachir aura vécu de manière quasi ininterrompue auprès de son père. On peut affirmer ainsi que c’est le fils du Cheikh qui l’aura le plus longtemps approché et c’est pratiquement le seul dont il a personnellement assuré l’éducation.. Sa production littéraire en témoigne, entre autres, avec une exceptionnelle biographie Cheikh Ahmadou Bamba dans son «Minanil Baakhil Khadim» (Les Bienfaits de l’Eternel).».


lesenegalais.net






Hebergeur d'image