Leral.net | S'informer en temps réel



Visite d’Isaac Zida en Côte d’Ivoire : les relations sont "au beau fixe"

le 7 Juillet 2015 à 12:27 | Lu 345 fois

Le Premier ministre burkinabè, Isaac Zida, est en visite en Côte d’Ivoire où il a rencontré, lundi, le Président ivoirien Alassane Ouattara. Ils ont vanté les relations de proximité entre "deux pays frères".


Visite d’Isaac Zida en Côte d’Ivoire : les relations sont "au beau fixe"
 
 
Alors que le Premier ministre du Burkina Faso, Isaac Zida, est actuellement en conflit ouvert avec le Régiment de sécurité présidentielle (RSP) qui a réclamé sa démission, le chef de gouvernement burkinabè s’est rendu, ce lundi 6 juillet 2015, en Côte d’Ivoire pour une visite de deux jours.
Une « coopération exemplaire »
Il s’agit de préparer le sommet sur le Traité d’amitié et de coopération entre le Côte d’Ivoire et le Burkina Faso, signé en 2008, qui doit se tenir fin juillet dans la capitale Yamoussoukro. Le président de la Transition burkinabè Michel Kafando devrait s’y rendre. L’excellence des relations entre les deux pays a été célébrée à l’issue de la rencontre, lundi, entre Yacouba Isaac Zida et son homologue ivoirien, Daniel Kablan Duncan. Le Premier ministre burkinabè a ensuite rencontré le chef d’Etat ivoirien, Alassane Ouattara.
« Les relations sont au beau fixe et nous travaillons à les consolider (...) En tant que responsables de la transition, nous ne pouvons permettre un seul instant qu’il y ait un brouillard ou nuage quelconque sur nos relations », a déclaré Isaac Zida à la presse, après l’entretien. Le Président de la Côte d’Ivoire a salué la « coopération exemplaire » entre les deux pays.
Le danger islamiste
La situation sécuritaire a aussi été évoquée au cours de ces rencontres. Un partenariat a été mis en place entre les ministères de la Sécurité et de la Défense des deux pays pour une meilleure coopération. Le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire vont établir des officiers de sécurité, respectivement à Abidjan et à Ouagadougou, pour faciliter l’échange d’informations.
« Si nous avons un dispositif qui permet d’avoir les renseignements dans les délais, nous allons pouvoir combattre le terrorisme comme il faut », a précisé le chef du gouvernement burkinabè. Ces dernières semaines, deux attaques islamistes en territoire malien, près de la frontière ivoirienne et burkinabè ont alarmé les capitales de ces deux pays qui craignent des attentats sur leur sol. La Côte d’Ivoire avait annoncé, le 29 juin dernier, l’envoi de renfort militaire pour sécuriser sa frontière nord.
L’évolution de la crise entre le Premier ministre du Burkina Faso et le RSP, ainsi que la présence en Côte d’Ivoire de l’ancien Président Blaise Campaoré n’ont pas été évoquées au cours de ce voyage. Les citoyens burkinabè sont la première communauté étrangère présente en Côte d’Ivoire. Ils seraient près de quatre millions de personnes.
afrik.com