leral.net | S'informer en temps réel

Visite de Wade à Touba : Mystère autour d’un entretien à quatre

TOUBA – Le président de la République, Me Abdoulaye Wade, s’est rendu avant-hier dans la ville sainte de Touba, où il a été accueilli à sa descente d’hélicoptère par le porte-parole du Khalife, Serigne Bassirou Abdou Khadre Mbacké, qui avait à ses côtés des petits-fils de Serigne Bamba et le tout nouveau Pcr de Touba, Abdou Lahad Ka. Etaient également à l’accueil, le Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye, le ministre d’État, ministre de l’Intérieur, Me Ousmane Ngom, les ministres Modou Diagne Fada, Khadim Guèye et Moussa Sakho. De l’héliport, le président de la République s’est directement rendu à la Résidence Khadimou Rassoul où l’attendait le Khalife général des mourides.


Rédigé par leral.net le Mardi 9 Novembre 2010 à 00:05 | | 3 commentaire(s)|

Visite de Wade à Touba : Mystère autour d’un entretien à quatre
Le premier tête-à-tête entre les deux hommes a eu lieu à 13 heures passées de 25 minutes, une heure de temps après l’arrivée de Me Wade dans la ville sainte.
Après un entretien d’environ une heure d’horloge, les deux hommes se sont séparés. Mais, un entretien qui suscite bien des interrogations chez les observateurs présents. En effet, le président s’est retiré pendant une vingtaine de minutes avec le marabout avant d’appeler Me Ousmane Ngom pour qu’il les rejoigne. Dix minutes après, c´est le Premier ministre qui sera appelé pour un entretien à quatre durant une trentaine de minutes. De cet entretien, rien n’a filtré. La nomination de Me Ousmane Ngom au poste de Premier ministre est-elle en train de se confirmer ? En tout cas, les commentaires vont bon train.
Après le déjeuner, le président Wade a été reçu une seconde fois par Serigne Sidy Makhtar Mbacké, toujours à la Résidence Khadimou Rassoul. Et c’est durant cette audience très brève, mais ouverte aux ministres présents et à quelques journalistes, que Me Wade a pris l’engagement ferme de terminer les chantiers de Touba. Mais également de résoudre définitivement le problème de l’eau et de l’électricité à Touba.
Il faut relever que les libéraux du Baol qui s’attendaient avec impatience à un deuxième «Ndigël» du Khalife général des mourides invitant ses disciples à soutenir politiquement le candidat Abdoulaye Wade, après le premier donné pour son accueil, ont dû déchanter. En effet, les deux entretiens que le chef de l’État a eus avec le chef suprême de la communauté mouride, n’ont pas donné les résultats escomptés pour ces libéraux, pourtant très optimistes, la veille.
Wade «divise» les marchands ambulants du marché Okass
TOUBA – La visite du président Wade dans la cité religieuse a été également marquée par la scission intervenue dans les rangs des marchands ambulants du marché Okass. Ces derniers qui devaient accueillir le Président avec des brassards rouges ont finalement renoncé á cette idée, suite à l’intervention de deux hauts dignitaires mourides d´une part et, d´autre part, l´implication des responsables politiques locaux. Et selon des sources proches du marché Okass, les médiateurs leur avaient promis d´arranger une audience entre eux et Me Wade. Mais, à leur grande surprise, une fois ce dernier présent sur le sol de la cité fondée par Khadimou Rassoul, ils n’y ont vu que du feu. À la place du Président, soulignent nos interlocuteurs, ils ont été reçus par le ministre d’État Me Ousmane Ngom, et «aucune décision majeure n’a été prise par le ministre de l’Intérieur».
D’après nos sources, cette situation découle du «comportement irresponsable et inhumain de leur responsable moral, Moustapha Thiam». «À partir d’aujourd’hui, les marchands ambulants ne reconnaissent plus Moustapha Thiam comme leur leader. Il ne parlera plus en notre nom. Il a vendu notre mouvement. On a su qu’il ne s’activait que pour son compte personnel. C’est un traître, car il nous a trahis pour de l´argent. Désormais, on va s’organiser pour la défense de nos intérêts sans Moustapha Thiam».
popxibar
Alioune FAYE (Correspondant)



1.Posté par Temoin le 09/11/2010 05:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et Le Marabout de lui interdire de se présenter en 2012 !

2.Posté par xxxxx le 09/11/2010 10:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pourkoi le K.G reçoit-il des francmaçon dans la ville sainte de Khadim Rassoul

3.Posté par Tah! le 10/11/2010 19:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Elle court, elle court,
La maladie Wade,
Dans le cœur des sénégalais
De sept à soixante dix-sept ans.
Elle chante, elle chante,
La malgouvernance insolente
Qui unit dans son palais
Les cancres et les politichiens.

Elle fait chanter la honte a l'international
Elle fait quotidiennement souffrir tout le long d'un mandat.
Elle fait pleurer les chomeurs, elle fait crier les opposants
Mais le plus douloureux, c'est qu'on tarde à en guérir.

Elle court, elle court,
La maladie Wade,
Dans le cœur des sénégalais
De sept à soixante dix-sept ans.
Elle chante, elle chante,
La monarchie persistente
Qui unit dans sa priorité
Les Karim et une certaine génération du concret

Elle surprend le mouride sur le banc de "talibé"
Par le charme innocent d'un " Barki serigne Touba"
Elle foudroie dans la rue ce Talla Sylla qui passe
Et qui n'oubliera plus ce parfum de coup de marteau.
Elle essaie d'intimider l'ambassadrice des Etats unis.
En tentant de minimiser les sous du Millenium challenge corporation
Elle relaye le "Wade Show" dans les oragnes de presse
Comme un Wade nostalgique de son fils Dadis
Elle est comparable à Bokassa


Elle court, elle court,
La maladie Wade
Dans le cœur des sénégalais
De sept à soixante dix-sept ans.
Elle chante, elle chante,
La corruption récurrente
Qui unit dans une malette
Les liasses d'Euro et Dollard de Ségura

Elle court, elle court,
La maladie Wade
Dans le cœur des sénégalais
De sept à soixante dix-sept ans.
Elle chante, elle chante,
Un fichu monument
Qui incarne dans sa statue
Une totale "renaissance zéro"
Elle chante les inondations et les délestages
Elle chante un "sabotage" de la Senelec

Elle fait chanter la honte jusqu'aux Etats unis.
Elle fait quotidiennement souffrir tout le long d'un mandat...Tah85@live.fr

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image