leral.net | S'informer en temps réel

Visite officielle le 20 avril: le Président Macky Sall déclaré persona grata en Guinée-Bissau


Rédigé par leral.net le Mercredi 12 Avril 2017 à 14:11 | | 0 commentaire(s)|

Le Président Vaz entouré des Présidents Condé et Sall, lors d'un entretien à Dakar sur la crise en Guinée Bissau
Le Président Vaz entouré des Présidents Condé et Sall, lors d'un entretien à Dakar sur la crise en Guinée Bissau
Le Président Sénégalais Macky Sall effectue à partir du 20 avril prochain, une visite officielle en Guinée Bissau. Une frange de  l'opposition hostile au régime de José Mario Vaz, voit d'un mauvais œil la venue du chef de l'Etat Sénégalais. Qui plus est selon le Mouvement des "Citoyens conscients et non conformes", cette visite est une manière de légitimer le gouvernement du Premier ministre, Umaro Sissoco Emballo.

"Macky Sall n'est pas le bienvenu, le contexte politique n'est pas favorable. Et, c'est comme s'il reconnaît le gouvernement que nous jugeons anticonstitutionnel ", a prévenu le porte-parole du mouvement. La Guinée-Bissau est plongée dans une crise politique après l'éviction en août 2015, de l'ancien premier ministre Domingos Simoes Pereira, par José Mario Vaz.

Ce limogeage a révélé au grand jour, les querelles intestines au sein du Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC), au pouvoir. Depuis le début de la crise, les députés du parti refusent de siéger au Parlement. Certains cadres du PAIGC indiquent que le Président José Mario Vaz ne peut nommer ou démettre un premier ministre de ses fonctions. Ils estiment que la Constitution ne lui confère pas ce droit.

Malgré la médiation des chefs d'État de la sous-région dont celles de la Présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf et du Guinéen, Alpha Condé, c'est le statu quo.

Le mouvement "Citoyens conscients et non conformes" qui a mené sans discontinuer des manifestations de rue à Bissau promet d'intensifier sa lutte durant tout le séjour du Président Macky Sall.








Hebergeur d'image