leral.net | S'informer en temps réel

Vive tension à Mboula : Les éleveurs s’opposent à la cession de 5000 ha de terres à Azila company


Rédigé par leral.net le Mercredi 26 Juillet 2017 à 12:07 | | 0 commentaire(s)|

Le drame de Fanaye a failli se reproduire ce mardi, dans la commune de Mboula, située dans le département de Linguère. Où une altercation a été évitée de justesse entre les populations et une délégation de la société Azila Gum Company.

A l’origine, l’attribution d’une superficie de 5000 ha sans le consentement des populations, qui a mis le poudre au feu.
Ayant eu écho que ladite société allait procéder à la délimitation de la surface que lui a été attribuée, les populations, constituées d’éleveurs, ont investi les lieux. Armés jusqu’aux dents, ils n’ont même pas permis aux membres de la délégation de poser leurs pieds sur terre. Craignant pour leurs vies, ces derniers ont très vite rebroussé chemin.

Selon Moussa Sène, le chef de village et porte-parole des contestataires, il est inconcevable que 5000 ha de terres soient attribués à un privé. « Si nous acceptons cela, nous allons tous transhumer vers d’autres horizons. Car nous aurons plus d’espace pour faire de l’élevage. Nous sommes prêts à mourir plutôt d’assister à l’installation des piquets", a-t-il averti.

Les éleveurs de la commune de Kamb se sont joints à leur cause, parce qu'eux aussi, touchés par la mesure. En effet 2,5 km2 de terres ont été ôtées de leur commune pour compléter les 5000 ha attribués à Azila. Interpellé, le maire Gory Bâ dit ne pas pouvoir intervenir dans cette affaire qui selon lui, dépasse ses compétences. Les populations de ces localités interpellent les autorités, le Chef de l’Etat en particulier, à intervenir avant que l’irréparable ne se produise.

M. L. Ndiaye (avec Le Quotidien)








Hebergeur d'image