leral.net | S'informer en temps réel

Viviane Bampassy sur la mise en place du Code de déontologie : « Ce n’est pas une structure de contrôle »

Le ministre de la Fonction publique remet les choses à l’endroit. Considéré comme un doublon qui vient s’ajouter à la kyrielle d’organes de contrôle, le Code de déontologie est un « outil » mis en place pour améliorer les performances de l’administration qui traîne encore l’héritage colonial. Face aux critiques que suscite la création de ce nouvel instrument, le ministre de la Fonction publique, de la rationalisation des effectifs et du renouveau du service public, Viviane Bampassy est montée au créneau pour repréciser l’esprit dudit code.


Rédigé par leral.net le Mercredi 15 Juillet 2015 à 08:55 | | 3 commentaire(s)|

Viviane Bampassy sur la mise en place du Code de déontologie : « Ce n’est pas une structure de contrôle »
« Je veux lever une équivoque : le Code de déontologie n’a pas pour vocation d’instituer une structure chargée de contrôle », insiste le ministre. A l’en croire, ce code est un document qui va englober l’ensemble des principes et valeurs de l’administration sénégalaise. « Quand vous revisitez les textes de notre Administration, le texte fondateur, qui est la loi 61-33 portant statut général des fonctionnaires de l’Etat, dispose déjà de principes et valeurs qui doivent motiver, animer l’agent public. Vous allez dans d’autres textes vous en trouverez aussi. Nous avons plus voulu recueillir en un document unique, les principes et valeurs qui doivent animer, qui doivent être binaires pour l’agent public », argumente Mme Bampassy rappelant que le gouvernement, à travers ce dispositif, vise à « harmoniser la perception de ces principes ». Elle conclut : « A l’issue de ce Code général de déontologie, il y aura des codes spécifiques qui seront les résultats d’une co-construction entre l’Administration et les agents de l’Etat. Il ne s’agit pas pour nous d’élaborer un texte ailleurs et de l’appliquer aux agents de l’Etat ».






Hebergeur d'image