leral.net | S'informer en temps réel

Voici la photo d'Idriss Awaleh: il est suspecté d'avoir arraché les yeux de Moustapha Hassan à Ixelles!

Idriss Awaleh, l’homme suspecté d’avoir arraché les yeux de Moustapha Hassan, surnommé Liban, dans la nuit de samedi à dimanche à Ixelles, a été placé sous mandat d’arrêt, a indiqué lundi après-midi le parquet de Bruxelles.


Rédigé par leral.net le Mardi 8 Novembre 2016 à 15:48 | | 0 commentaire(s)|

Voici la photo d'Idriss Awaleh: il est suspecté d'avoir arraché les yeux de Moustapha Hassan à Ixelles!
Une expertise psychiatrique a été ordonnée. Les chefs d’inculpation mentionnés sont torture, traitement inhumain et dégradant ainsi que coups et blessures volontaires, avec la circonstance aggravante d’incapacité permanente de travail et/ou perte d’un organe. <br /> D’après les premiers éléments de l’enquête, il ne s’agit pas d’un conflit entre bandes urbaines, mais d’un désaccord politique entre deux hommes d’origine africaine. <br /> <br /> La victime aurait eu une altercation plus tôt dans la journée avec le suspect. Ils se seraient par la suite retrouvés vers 03H00 du matin place du Champ de Mars et se seraient battus. Le suspect aurait pris la fuite après avoir arraché les yeux de son adversaire. La victime a été emmenée à l’hôpital dans un état grave. Les policiers appelés sur place ont retrouvé à proximité des lieux de l’agression les yeux de la victime ainsi qu’une lame. <br /> <br /> L’auteur présumé a été arrêté dimanche vers 14H50 alors qu’il se faisait soigner à l’hôpital. Des policiers, sur place pour une autre affaire, ont trouvé ses blessures suspectes. Le suspect reconnaît s’être bagarré avec la victime mais ne peut affirmer avec certitude lui avoir arraché les yeux. <br /> <br /> Les deux hommes sont âgés de 33 ans, sans antécédent judiciaire et domiciliés en Belgique. Le suspect est de nationalité néerlandaise et la victime belge. <br /> <br /> Le parquet de Bruxelles a requis divers devoirs d’enquête, parmi lesquels la descente sur les lieux du laboratoire scientifique de la police fédérale. L’instruction est en cours.Une expertise psychiatrique a été ordonnée. Les chefs d’inculpation mentionnés sont torture, traitement inhumain et dégradant ainsi que coups et blessures volontaires, avec la circonstance aggravante d’incapacité permanente de travail et/ou perte d’un organe. <br /> <br /> <strong>source: sudinfo</strong>






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image