Leral.net | S'informer en temps réel



Voilà ce que c'est réellement d'être maman d'un petit garçon !

le 12 Février 2015 à 07:00 | Lu 1523 fois

Voilà ce que c'est réellement d'être maman d'un petit garçon !

Etre la maman d’un petit garçon, c’est connaître le moment où il faut ranger son pénis dans la couche, mais c’est aussi avoir de son urine plein le visage au moins une fois dans votre vie.


Cela veut dire éduquer un enfant sur un corps que vous ne connaissez que très peu (la testostérone, la masturbation, les poils du visage, etc…). C’est aussi devoir répondre à des questions comme : « Pourquoi il est droit maman ? OH NON, POURQUOI MON PENIS EST TOUT DROIT ? »


(Etre une maman de garçons et uniquement de garçons, ça peut aussi vouloir dire pleurer en silence à cause des sautes d’humeur dûes à vos ovaires, et savoir que vous ne pourrez jamais partager votre savoir en la matière ni jouer à la conseillère avec votre enfant.)

Etre maman d’un petit garçon, c’est avoir les poches remplies de fleurs sauvages et de pissenlits. C’est des câlins, des compliments, et des gestes plein de sens de la part d’un gentleman miniature.


Etre maman d’un garçon, c’est entendre des phrase du type : « Les hommes appartiennent à leur futures femmes, les filles appartiennent à leurs mamans pour la vie » et mourir un peu intérieurement…

C’est retrouver des cailloux et des graviers éparpillés dans toute la maison.

C’est bouillir intérieurement en entendant des expressions populaires du style « Sois un homme ! »ou « N’agis pas comme une fille » et se dire qu’on aimerait bien rayer ça de la tête des gens.


Etre une maman de garçon, c’est apprendre à dire « NON », surtout quand cela devient une question d’espace personnel. Cela n’est pas seulement apprendre le respect, mais c’est montrer ce qu’est une femme respectueuse, forte et capable.

C’est faire en sorte que votre fils ne soit pas celui qui se trémousse derrière une fille qui n’a rien demandé en boîte de nuit, celui qui siffle une femme qui traverse la rue ou encore celui qui bourré, déclenche une bagarre (tout en acceptant que ça soit quand même une possibilité).

Etre maman d’un petit garçon signifie faire prématurément le deuil de sa petite voix aigüe digne d’un ange. Une fois cet épisode digéré, vous serez prête à entendre une voix plus forte, plus grave, bref plus virile.


C’est aussi savoir qu’un jour il faudra lever la tête pour le regarder dans les yeux.

C’est embrasser sa joue et se dire qu’un jour ce sera rugueux et non rasé. C’est regarder son torse et ses jambes en sachant que les poils recouvriront sa douce peau de bébé.


Etre maman de garçons, c’est courir, bouger, aller, venir, et ce, en permanence. C’est des chaussures boueuses (dans la maison sinon ce n’est pas drôle), des bandages aux jambes et des cascades qui vous mettent à deux doigts de la crise cardiaque.

C’est souvent des activités qui ne devraient pas se dérouler dans la maison (pour la sécurité de tout le monde), comme des parties de foot par exemple. Mais aussi des chutes et des nez en sang.


C’est jouer à certains jeux et regarder certains films auxquels vous ne trouvez absolument aucun intérêttout en s’amusant, car lui s’amuse vraiment.

Etre la maman d’un petit garçon, c’est aimer son mari de la même façon que vous voudriez que votre fils soit aimé.


Etre maman de garçons, c’est voir votre fils dans chaque homme, et être un peu plus indulgent avec eux que ce que vous ne l’étiez avant.


 

Bref, être maman d’un garçon, cela vous changera – vous durcira par moment, vous adoucira parfois – mais ce qui est sûr, c’est que cela vous apportera les meilleurs souvenirs de cette période pendant laquelle, vous avez été le tout et l’essentiel d’un petit homme amoureux de vous.