Leral.net | S'informer en temps réel

Voilà pourquoi vous devez partir dans un autre pays, au moins 5 fois dans votre vie !

le 6 Février 2015 à 08:00 | Lu 808 fois

Voilà pourquoi vous devez partir dans un autre pays, au moins 5 fois dans votre vie !
Retournez-vous. Regardez votre vie et prenez une décision, maintenant. Est-ce que ce moment, cet endroit fait battre votre cœur et vibrer vos sens ? Si il n’y a pas cette petite flamme, ce sentiment qui vient du plus profond de votre âme qui absorbe et questionne tout ce qui vous entoure, alors foutez le camp dès que vous le pouvez. 

Si vous êtes dans le confort, que rien ne vient vous déranger, pas même le moindre petit défi… Levez-vous, et partez. Préparez quelque chose, ou ne préparez rien, mais quoi qu’il en soit, quittez la routine pour chercher quelque chose de neuf. 

Rester, c'est mourir un peu...
Il y a une raison qui fait que le mot « partir » est si délicieux à l’oreille. C’est un « à bientôt », pas un « adieu ». Il signifie un nouveau départ, un recommencement, il implique de laisser derrière soi ce qui est vieux et ce qui est devenu fade. « Partir » est simplement le précurseur d’ « arriver ». 
Cela peut-être un voyage, un nouvel appartement ou une nouvelle ville, mais pas seulement. L’essentiel n’est pas de tant changer le décor, c’est de regarder ce qui vous entoure avec des yeux neufs, d’appréhender l’immensité de la vie qui s’ouvre devant vous. 

Les nouvelles expériences sont la raison pour laquelle nous vivons. Elles sont la raison pour laquelle nous nous levons tous les matins, la raisons pour laquelle nous continuons. Tandis que nous nous complaisons dans le confort, nous oublions les expériences, et elles nous font défaut. Est-ce vraiment le but de la vie que de se résigner à un seul de ses aspects ? Ou bien de continuellement nous redéfinir nous-mêmes, de nous baptiser encore et encore chaque jour dans de nouvelles eaux ? 

Vous avez la vie entière pour vivre dans le confort, pour s’assoir sur le canapé et baigner dans une familiarité douillette. Mais quand vous êtes jeune et que vous n’avez pas encore pris racine, c’est le moment de profiter de l’inconfort ! Parce que c’est seulement ainsi que l’on grandit et que l’on apprend. 

Pour réellement comprendre les autres, pour comprendre le monde et pour se comprendre soi-même, il n’y a pas d’autre alternative que de bouger. 

Il faudra bouger, au moins cinq fois. Cinq fois pour ouvrir chaque fois un peu plus votre cœur, vers quelque chose de nouveau, de frais, quelque chose qui vous fera grandir et qui vous transformera au plus profond de vous-même. 

Ces voyages ne représentent pas forcément le fait de partir à l'autre bout du monde. L'important, c'est de toujours chercher à aller plus loin dans sa vie.

1. Pour vous arracher à ce que vous connaissez déjà. 

La toute première fois que vous partez, c’est un peu comme quand vous prenez l’avion pour la première fois. Vous êtes jeune, vous déménagez dans une autre ville pour étudier, ou bien vous faites votre premier voyage, qu’importe, vous avez franchi le pas : vous laissez derrière vous ce que vous connaissiez jusque-là, l’univers qui vous a entouré comme un petit cocon depuis votre plus tendre enfance. À ce moment-là, c’est comme si vous appreniez à voler, vous réalisez que la seule chose qui vous sépare du reste du monde c’est vous-même. 
Vous êtes là, et vous réalisez que le monde vous attend, avec rien d’autre qu’un ciel ouvert, un vaste horizon rempli de possibilités sans limites. 

Ce premier départ est également le plus dur. Vous devez vous arracher au cocon sécurisant qui était votre vie jusque-là, et vous plonger vers le chaos, l’inconnu, vers un ailleurs que vous ne connaissez pas et que vous ne maîtrisez pas. Vous devez prendre la décision de devenir d’un seul coup un étranger, un inconnu, d’être seul. C’est aussi le moment où vous abandonnez d’un coup tout ce que vous aimiez juste parce que vous vous dites qu’il y a peut-être quelque chose de mieux ailleurs. 

2. Pour retrouver de nouvelles expériences 

La deuxième fois que vous partez sera certainement mouvementée, sans trêve ni repos. Vous êtes fatigué de la saveur devenue monotone de cet environnement qui vous paraît à présent confortable. Vous repartez, parce que vous voulez sentir l’ivresse une nouvelle fois. Vous acceptez le fait que vous ne pouvez pas connaître tout ce qu’il est possible de connaître, mais ce n’est pas ça qui va vous empêcher d’essayer. 

Vous êtes excité à l’idée de vivre encore de nouvelles expériences, de nouvelles aventures, que chaque lendemain soit un imprévu. Vous ne savez pas qui vous rencontrerez, ce que vous trouverez, ni comment vous irez là-bas, mais vous savez que vous allez le faire. Vous plongerez la tête la première, aveuglément mais le cœur ouvert. 

Vous rencontrez de nouvelles personnes, vous trouverez de nouvelles saveurs, vous rallumerez la flamme passionnée que vous aviez entrevue lors du tout premier départ. Vous ne trouverez pas de repos tant que votre âme insatiable n’ait eu son compte. Vous quitterez vos anciens amis pour en rencontrer de nouveaux, vous troquerez votre langue maternelle pour une nouvelle langue, et vous serez grisé par l’excitation qui vous gagnera alors. 

3. Pour trouver l’amour 

Se mettre en quête d’amour, c’est avant tout prendre le bonheur en chasse. C’est décider de se jeter à corps perdu dans cette quête folle et épuisante qui nous attire tous. Parce que l’amour est la destination ultime, pas vrai ? 

C’est la raison pour laquelle nous nous levons tous les jours. C’est ce qui nous passionne, un sentiment confus d’un but qui se profile. C’est le but ultime, la dernière frontière et la seule chose qui mérite que l’on se déplace pour elle. 

Si vous pensez l’avoir trouvé, dans une personne, dans une ville, dans un boulot, vous devez foncer. Si le boulot de vos rêves vous attend en Espagne, alors il ne vous reste plus qu’à partir là-bas. SI votre cœur flanche pour les plages de sable rose des Bermudes, vous devez y aller, point final. 

Et vous savez que si vous tombez amoureux d’une personne que vous connaissez à peine au milieu du désert d’Atacama, vous devrez suivre cette personne. Être en quête d’amour n’est pas irresponsable, au contraire, c’est une démarche des plus honnêtes. C’est admettre qu’il n’y a pas de plus grand but, rien de plus important en ce monde. 
Parce que si vous ne chassez pas l’amour, alors que cherchez-vous dans la vie ? Après quoi courez-vous ? 

4. Pour fuir cet amour 

L’amour n’est pas infini. Il est parfois là l’espace d’un instant seulement, une dose unique ou bien une romance volatile et éphémère. Vous pouvez vivre un an de pur bonheur avec une personne qui n’est pas censée rester dans votre vie après cela, et il n’y a rien de mal à cela. Cela peut être aussi une plage déserte qui apporte à votre cœur une paix infinie, jusqu’à ce que vous en ayez marre et que vous ayez besoin de bouger pour trouver quelque chose de nouveau. 

La qualité d’un amour n’est pas définie forcément par sa longueur, mais par sa capacité à vous toucher dans votre âme, à vous changer, à vous transcender. Ce n’est pas parce que cela n’a pas duré qu’il ne s’agissait pas d’un véritable amour. 

Il faut de la force pour s’en aller et quitter un amour éteint, pour en trouver un autre ; vous devez fuir ce qui peut vous suffoquer et garder votre cœur ouvert pour de nouvelles choses. 

Vous ne devriez jamais vous installer, jamais vous abandonner à l’idée que vous ne pouvez pas trouver quelque chose de meilleur pour vous. Parce que le monde est rempli de choses pour lesquelles vous pouvez vous abandonner, de choses qui vous font monter les larmes aux yeux et qui vous permettent de vous rendre compte (une fois de plus) pourquoi vous êtes vivant. 

5. Pour recommencer, encore 

Vous devez résister à l’idée de confort. Vous devez défier l’idée, le concept même de vous installer quelque part et de n’en plus bouger. Ne vous résignez jamais à ce qui est ordinaire ou facile. N’ayez pas peur de prendre des risques, de mettre en péril votre tranquillité pour la simple promesse de quelque chose de mieux. 

Vivre, c’est d’être né une fois puis de renaître continuellement, encore, encore et encore. Renaître en tant que nouvelle personne, nouvel ami, nouvel amant, évoluant en permanence pour faire naître l’insoupçonnable qui est caché au creux de nous-même. 

Ne laissez jamais le nouveau petit cocon que vous vous êtes créé devenir la fin du voyage, l’endroit final. Ne laissez pas ce lit-là être celui de votre mort.


Plus de Télé
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 23:54 Selfie version singe, appréciez!!