leral.net | S'informer en temps réel

Voile intégral : Le Pr Abdoul Aziz Kébé, les Oustaz Iran Ndao et Alioune Sall, et Mourchid Iyane Thiam en parlent

Depuis la déclaration du Président Macky Sall, lors de la deuxième édition du Forum international pour la paix et la sécurité de Dakar, sur le port du voile intégral, des voix s'élèvent pour donner leur opinion sur la question.


Rédigé par leral.net le Mercredi 11 Novembre 2015 à 09:09 | | 17 commentaire(s)|

Le professeur Abdoul Aziz Kébé a estimé, sur les ondes de la Rfm que ce "code vestimentaire" du voile intégral "n'est pas dans nos traditions, c'est quelque chose de nouveau sur le sol sénégalais et dans la société sénégalaise". Il avoue que cela "comporte un certain nombre de risques". Même s'il n'est pas dogmatique sur l'interdiction du voile intégral, le Pr Kébé dit se situer dans le sillage du message du chef de l'Etat. Pour lui, "il y a un certain nombre de comportements qui sont récents dans notre pays et qui ne tranquillisent pas, n'apaisent pas les populations compte tenu des risques de dérives que nous avons vécus de manière indirecte, mais qui pourraient aussi être vécus de manière directe".

Sur Sen tv, Oustaz Iran Ndao a, pour sa part, souligné qu'en islam, la femme doit se voiler tout le corps sauf le visage et les mains. Quant au voile intégral qui couvre le visage, il estime qu'il faut l'éviter surtout quand les temps sont troubles, comme actuellement. Quant à Oustaz Alioune Sall, il développe le même argumentaire qu'Iran Ndao sur les prescriptions de l'islam quant à l'habillement de la femme avec le voile qui laisse apparaître le visage et les mains. Il revisite cependant l'histoire de l'islam pour rappeler que c'est seulement à 9 femmes que Dieu avait enjoint l'ordre du voile intégral parce qu'elles étaient épouses du Prophète Mouhammed (Psl).

Iyane Thiam, président de la Commission d'observation du croissant lunaire, est plus catégorique. "Je suis d'accord avec le Président. On n'a même pas à parler de l'interdiction du voile intégral, on doit l'appliquer immédiatement, parce que le voile intégral n'est pas une obligation divine", dit-il à la Tfm, non sans rappeler qu'en islam, il est fait obligation à la femme de se voiler sans couvrir le visage, les mains et les pieds. Selon lui, "il n'y a rien qui justifie le voile intégral" ou plutôt "il y a quelque chose qui peut le justifier, la volonté de faire quelque chose de mal incognito. Et il n'est pas question que cela se fasse". Iyann Thiam renseigne que même des pays arabes ou maghrébins comme le Maroc interdisent le voile intégral.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image