Leral.net | S'informer en temps réel



Voir Obama à tout prix : le président Wade dépense sans compter

Rédigé par leral .net le 9 Décembre 2009 à 17:55 | Lu 1389 fois

En lieu et place de rationaliser et de fructifier ses déplacements à l’étranger, le président Wade les multiplie au détriment de l’argent du contribuable. Il ne reste au Sénégal que le temps de recevoir les invités de ses petits-déjeuners et celui de présider le conseil des ministres. Actuellement en Italie, il reviendra juste pour refaire ses valises afin de se rendre à Copenhague, dans l’espoir d’y contempler et séduire le président américain.


Voir Obama à tout prix : le président Wade dépense sans compter
« Tout pour un face à face avec le président Obama » : le chef de l’État sénégalais, qui pourrait jouer les grands rôles dans des films de science fiction, devrait bien interpréter ce titre. D’ailleurs, de fait, il s’y emploie : En Italie, depuis lundi dernier, il ne repassera à Dakar que le temps de régler quelques affaires urgentes. Car, 192 pays s’étant donné rendez-vous à Copenhague, il ne tient, pour rien au monde, à rater la rencontre, d’autant que le président américain, Barak Obama, avec lequel il cherche depuis plus d’un an à avoir un face-à-face, sera de la partie.

Ainsi Wade va reprendre un Boeing A 300. Pour qui sait le prix de location de cet avion, c’est le contribuable sénégalais qui va encore casquer, malgré lui et à l’image d’un « otage » qui ne peut pas faire autrement. Pourtant, il avait fait réparer l’avion présidentiel pour 35 milliards. N’empêche, il préfère prêter « La Pointe de Sangomar », si ce n’est son épouse qui voyage à bord, pour ses fréquents liftings et visites en Europe. Pourtant, encore, la tradition au pays des Yankees , dont il tient, coûte que coûte, à voir le président, est de rentabiliser les déplacements de « Force One ». Quand le président américain se déplace, il le fait avec des opérateurs économiques de son pays à bord. Ceux-ci profitent de ses voyages pour faire des affaires. En conséquence, ils déboursent de l’argent, de sorte que le contribuable américain ne paye pas ; La Maison blanche cherche à lui faire profiter des déplacements de son chef. Il en est ainsi, en France et dans l’ensemble des pays développés. Mais, le président Wade lui n’en a cure. Il aime paraître, quel qu’en soit le prix. Une mentalité d’un autre âge : celui du président Wade, dont le pays manque de tout face à la risée internationale.

XIBAR.NET


1.Posté par so le 09/12/2009 20:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je crois que le peuple senegalais mérite les frasques de son président en se sens que c un peuple qui passe tout son temps à parler et à gémir
Le peuple avait l'occasion d'amener en retraite maitre wade en 2007 et il ne l'a pas fait c bien pour lui
WADE KI EST NAKH A LE DROIT DE SATISFAIRE TOUTES SORTES DE GAMINERIE ET AUSSI JE CROIS QUE JE ME SUIS TROMPER CAR WADE EST ELU PAR LE KALIF DES MOURIDES ET PUISQUE CE DERNIER COMPTE LE REELURE IL PEUT BEL ET BIEN SE MOQUER DU PEUPLE
MERCI WADE TOUKI TOUJOURS TOUKI ENCORE TOUKI YA TEY MAME NGHA LOU MAME DEF YALA BAHALKO

2.Posté par imbé-cileWade@leral.net le 09/12/2009 20:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Notre président est un baadola et un imbé-cile

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site

Plus de Télé
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:54 Fidel Castro : la fin du voyage