leral.net | S'informer en temps réel

Vol : Mouhamadou Ndiaye en sursis d’Oxyjeunes pour 1 mois

Mouhamadou Ndiaye, journaliste-animateur à la radio communautaire Oxyjeunes Fm de Pikine poursuivi pour vol a été attrait hier à la barre du Tribunal départemental de Pi­ki­ne. Le journaliste avait été pris en flagrant délit de vol dans une pharmacie à Yeum­beul. Il avait subtilisé de la caisse de cette pharmacie la somme de 60 mille francs Cfa.


Rédigé par leral.net le Vendredi 18 Novembre 2011 à 12:33 | | 0 commentaire(s)|

Vol : Mouhamadou Ndiaye en sursis d’Oxyjeunes pour 1 mois
Pris en flagrant délit par Alpha Assane Kane responsable de la pharmacie, Par la suite, Mouhamadou Ndiaye avait été tabassé avant d’être conduit à la Po­lice. Devant les enquêteurs, il a re­connu les faits qui lui sont reprochés.
Pourtant, hier devant la barre, le journaliste à nié les faits. «J’avais des picotements aux yeux, et j’ai fait un crochet au niveau de la pharmacie pour acheter des médicaments. C’est ainsi que le pharmacien est revenu avec le médicament avant de m’accuser d’avoir touché a sa caisse. Alpha Assane Kane responsable de la pharmacie s’est mis à me tabasser bêtement», soutient-il. Les déclarations de Mohamed Ndiaye devant la barre sont rejetées par la partie civile. Alpha Alassane Kane, le pharmacien qui a mis la main sur le voleur s’inscrit en faux contre ses pro­pos. «Lors­que je me suis rendu derrière les étagères j’ai entendu du bruit venant de la caisse. Je me suis précipité pour voir, mais à ma grande surprise M. Ndiaye avait disparu. Je l’ai poursuivi pour l’interpeller dans la rue. Je l’ai sommé de me rendre l’argent, ce qu’il a fait sans hésiter. A la suite de cela, je l’ai conduit à la Police», lance pour sa part M. Kane.

L’avocat de Mouhamadou Ndiaye a, dans sa plaidoirie, demandé l’application bienveillante de la loi. Ce qui contraste avec le réquisitoire du procureur. «Pourtant, M. Ndia­ye a signé le Procès-verbal lors de l’enquête préliminaire. Et aujourd’hui devant le tribunal il a nié les faits. Je me demande comment un patron de presse peut recruter un journaliste comme ce prévenu. Je demande à ce qu’il soit condamné à une peine d’emprisonnement de 2 ans assortie de sursis», demande le procureur.
Au délibéré le tribunal statuant conformément à la loi a condamné le journaliste Mouhamadou Ndiaye à une peine d’un mois assortie de sursis.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image