leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Vol de chèques et retraits frauduleux à la SGBS: Le père se désiste de sa plainte, son fils lui rejoue le même coup, un mois plus tard

Dans cette affaire de vol de chèque et de retrait frauduleux, c’est certainement la fibre paternelle qui a parlé. Il s’agit d’un jeune homme qui n’a pas encore, en âge, atteint la majorité et qui a commis l’imprudence de voler par deux fois, le chéquier de son père.


Rédigé par leral.net le Jeudi 20 Avril 2017 à 10:34 | | 0 commentaire(s)|

Domicilié dans la maison familiale sise à la Médina, ce dernier qui doit avoir 17 ans environ, avait concocté un plan avec un de ses amis. C’est ainsi qu’après avoir volé le chéquier de son père, il y inscrit une somme de 300 000 francs Cfa. Mais vu qu’il n’avait pas encore de carte d’identité nationale, il sollicita les services de son ami qui, lui, avait atteint la majorité, pour le retrait de l’argent.

C’est ainsi qu’ils allèrent à la SGBS du point E, pour le retrait. Une fois sur place, son ami qui avait le chèque « au porteur », retira donc les 300 000 francs Cfa. Seulement, aussitôt après, la banque avisa le propriétaire du compte du retrait de la somme de 300 000 francs Cfa dans son compte. Et comme il fallait s’y attendre, ce dernier leur signifia qu’il n’avait envoyé personne pour un retrait.

Convaincue qu’il s’agissait d’un retrait frauduleux, la banque saisit aussitôt le commissariat du point E. Et l’enquête menée par les hommes du commissaire Bodian permit de remonter jusqu’au fils du détenteur du compte. Ce dernier fut donc interpellé. Mais le père de famille retira sa plainte, et son fils fut ainsi relâché avant même son déferrement.

Seul problème, c’est qu’un mois plus tard, ce dernier qui n’eut apparemment retenu aucune leçon de son premier déboire, récidiva. Et cette fois, il n’y alla pas de main morte, puisqu’il voulut retirer la somme de 1,3 million du compte de son père. Mais sa malchance aura été que le compte de son pater n’avait pas une telle somme. Interpellé à nouveau, son père qui était dans tous ses états, ne lui tendit pas la perche cette fois-ci. Conduit au commissariat du point E, il fut cette fois-ci déféré, mercredi, au parquet par les hommes du commissaire Bodian du point E.

VoxPopuli








Hebergeur d'image