leral.net | S'informer en temps réel

Vol de sexe : comment procèdent « les voleurs » ? Mythe ou réalité ?


Rédigé par leral.net le Jeudi 3 Mars 2016 à 16:41 | | 19 commentaire(s)|

Qui n’a pas, ne serait-ce qu’une fois, entendu parler du vol de sexe de la gent masculine par une simple poignée de main? L’ancrage de ces récits urbains dans les sociétés africaines n’est plus à démontrer. Au Sénégal ce phénomène fait souvent les choux gras de la presse. On se rappelle récemment, à la Médina, plus précisément à la rue 6X7, de l’histoire de ce jeune Guinéen qui aurait salué un jeune homme qui aussitôt, criait déclarant qu’il avait perdu ses… bagages (ses attributs). Le garçon a crié partout avoir senti que ses attributs l’avaient quitté lorsque que le Guinéen lui a serré la main.

Il s’en est suivi un tabassage du jeune Guinéen qui n’a du son salut qu’à l’intervention de bonnes volontés. Si pour d’aucuns, cette pratique n’est pas fondée, d’autres par contre, avouent bel et bien sa réalité. La rédaction de SeneNews a rencontré S. Diatta, un marabout guérisseur ressortissant de la Casamance. Il nous en dit plus long sur cette pratique qui déchaîne les passions. Bienvenue dans les méandres du mysticisme…

Les féticheurs ne le font pas disparaître en réalité…

Nous sommes aux parcelles assainies, dans un des quartiers les plus populeux de Dakar. Nous rencontrons S. Diatta, un marabout ressortissant de la Casamance séjournant à Dakar temporairement. Le sujet que nous abordons avec lui, la pratique des vol de sexe, a fait couler beaucoup de salive.

Les cartésiens seront sans doute surpris par les révélations de notre interlocuteur. A la question de savoir s’il croit oui ou non à la réalité de ce phénomène, ce dernier se veut clair. «Il est bien possible de faire dissimuler les attributs d’un homme avec une simple poignée de main» dixit S.Diatta. Poursuivant, le marabout explique qu’en réalité, les féticheurs ne le font pas disparaître, mais le dissimulent dans le corps de l’individu au point que celui-ci ne ressente plus sa présence.

A l’en croire, de nombreuses méthodes permettent de réaliser cette pratique. Ainsi, un simple couteau de poche pliable, utilisé avec des formules mystiques suffit pour faire disparaître, ou du moins dissimuler à l’intérieur du corps, le «bijou» de l’homme.

Quid des poignées de main dévastateur?

Là encore, notre interlocuteur se veut formel. Selon lui, c’est encore plus facile d’y procéder avec cette technique. En effet, après avoir récité sur la main certaines formules, on peut faire disparaître automatiquement les attributs de la personne à qui ont sert la main après, soutient le marabout. Même s’il n’est pas adeptes de ces pratiques, il soutient quand même connaitre dans son milieu des personnes qui en font leur gagne pain. Ainsi, après avoir fait disparaître le «bijou» de la personne désespérée, il est très facile de lui soutirer de l’argent sans grande difficulté dit-il.

Est ce vrai ou pas? Difficile d’y répondre. Quoi qu’il en soit, ce phénomène n’a pas échappé à la curiosité de certains chercheurs. C’est le cas de Julien Bonhomme enseignant-chercheur au laboratoire d’anthropologie sociale de l’EHESS et à l’ENS. En 2009, il a publié sur le sujet un ouvrage passionnant, les Voleurs de sexe. Anthropologie d’une rumeur africaine (Seuil). Il nous explique comment est née cette histoire et pourquoi elle est symptomatique d’une inquiétude moderne.


Mis en ligne par Abdoulaye Fall SENENEWS.COM –






Hebergeur d'image