leral.net | S'informer en temps réel

Vote de la loi relative aux universités publiques : Les députés adoptent à l’unanimité la « Réforme » de Mary Teuw Niane

Les parlementaires ont adopté, hier, à l’unanimité, le projet de loi numéro 14/2015 relatif aux universités publiques du Sénégal. Selon nos confrères de L’Observateur, la composition du Conseil d’administration était le principal point d’achoppement entre le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et le Saes.


Rédigé par leral.net le Samedi 19 Décembre 2015 à 10:29 | | 1 commentaire(s)|

Vote de la loi relative aux universités publiques : Les députés adoptent à l’unanimité la « Réforme » de Mary Teuw Niane
Le 06 janvier 2015, l’Assemblée nationale adoptait la loi numéro 2015-02. Cette loi sur les universités publiques avait entraîné un bras de fer entre l’Etat et le Syndicat autonome des enseignants du Supérieur (Saes). La composition du Conseil d’administration était le principal point d’achoppement. Des mois durant, l’université était paralysée par une série de grèves. L’on avait frôlé une année blanche. Mais le pire a été évité de justesse. Au final, les deux parties avaient trouvé un terrain d’entente, grâce à l’intervention de parlementaires et d’autres bonnes volontés. Et depuis, l’enseignement supérieur commence à retrouver des couleurs. Pour faire durer cet élan dans l’enseignement supérieur, le gouvernement a décidé d’abroger la loi numéro 2015-02 du 06 janvier 2015 et de proposer le projet de loi numéro 14/2015 relatif aux universités publiques.

Hier, en session plénière, les députés ont adopté à l’unanimité ledit projet de loi. Par ce vote, les députés ont accepté de réexaminer la « Réforme » de l’enseignement supérieur conduite par Mary Teuw Niane. Ayant pour vocation de produire, transmettre et promouvoir le savoir et le savoir-faire, cette loi est une loi consensuelle, élaborée à la suite de l’adoption de la loi précédente, qui a connu un certain nombre de difficultés liées à l’opposition de syndicats, notamment le Saes. C’est ce qui fait dire au ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche que le texte soumis aux représentants du peuple est accepté par tout le monde et intègre les attentes de l’ensemble des acteurs de la communauté universitaire.

A en croire le ministre, cette loi relative aux universités publiques traduit au niveau de la gouvernance, les conclusions de la Concertation nationale sur l’avenir de l’enseignement supérieur, ainsi que les onze décisions du Président Macky Sall. Le texte, poursuit-il, apporte beaucoup d’innovations, de ruptures et va permettre à notre enseignement supérieur de répondre aux besoins de compétences en ressources humaines, en produits de la recherche, en économie et en innovations.







Hebergeur d'image