leral.net | S'informer en temps réel

Voulant justifier les scandales MITTAL-PETRO TIM : Le PM s’engage dans un exercice périlleux sans convaincre

Le Gouvernement du Sénégal est dans un malaise profond. La sortie du chef du Gouvernement Mohamed Dione vise à noyer le doute qui habite les sénégalais sur ces deux scandales : Mittal, Petro Tim.


Rédigé par leral.net le Dimanche 14 Décembre 2014 à 08:00 | | 5 commentaire(s)|

Voulant justifier les scandales MITTAL-PETRO TIM : Le PM s’engage dans un exercice périlleux sans convaincre



Dans une excitation qui ne se justifie guère, le premier Ministre a peiné à apporter des arguments solides face aux révélations de Me Abdoulaye Wade. Regard épars, visage renfrogné, le chef du Gouvernement peinait à maîtriser ses gestes face à la presse. Dione est trahi par son apparence. On lui a demandé de faire un exercice difficile. C’est à dire, dire des contrevérités en vue de tromper les Sénégalais.

Pour sortir indemne de cette opération de communication, Dione a volontairement esquivé les questions posées par les journalistes sur l’implication du frère du président dans cette affaire. Pourquoi Macky Sall a signé une licence pour son frère ? La réponse a cette question édifierait les sénégalais sur ce scandale. Plus de 200 milliards de FCFA ont été débloqués par l’entreprise américain Kosmos. Cette affaire est plus grave qu’on ne le pense. Car, l’Etat du Sénégal a fermé les yeux sur des fonds qui lui revenaient de droit selon le code pétrolier (le journaliste Baba Aidara promet des révélations sur la question).

A propos de Mittal, il suffit tout juste de publier le contrat qui lie Mittal et l’Etat du Sénégal mais aussi l’arrêté du Tribunal Arbitral de Paris.

Le premier Ministre a tenu son point de presse après l’échec de la démarche du ministre des finances à Paris. Ce dernier était parti en France pour décrocher un communiqué de presse favorable au Gouvernement mais Mittal a refusé de signer un tel communiqué.

Dans cette même affaire, Mohamed Dione n’a pas parlé des honoraires payés aux avocats et les raisons qui ont amené le président Sall à négocier à perte.

Les jours à venir, le président Macky SALL, son premier Ministre et les autres membre de leur clan vont clouer leur bec pour de bon. Dans la mesure où des preuves irréfutables seront mises à la disposition du peuple.

Mediafrik.com






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image