leral.net | S'informer en temps réel

Vous avez dit Rup-ture : Serigne Mbacke trempe sa plume des propositions

Rédigé le Mercredi 6 Février 2013 à 23:13 | | 3 commentaire(s)

Depuis le 25 mars 2012, date de la deuxième alternance démocratique, le motRUPTURE anime les débats, alimente les conversations, occupe les espaces médiatiques. Mais est-ce que cette rupture tant souhaitée et tant vantée est vécue par les Sénégalais ? La réponse est assurément "non" aux yeux de l'ancien ministre-conseiller du Président Wade, Serigne Mbacké Ndiaye.



Vous avez dit Rup-ture : Serigne Mbacke trempe sa plume des propositions
Dans une tribune policée sur la forme, documentée dans le fond, il propose en six points majeurs ce qui serait une rupture vraie. Le premier à constater de façon pertinente et à proposer de manière hardie des mesures révolutionnaires, quelques semaines avant le premier anniversaire de Macky Sall au pouvoir.

[...] C’est au nom de cet idéal que des jeunes descendaient dans la rue au prix de leur liberté et même de leur vie, que des patriotes sincères, que des nationalistes ardents, que des Sénégalais, guidés par la défense des intérêts supérieurs de la Nation qu’ils croyaient menacés - à tort ou à raison-, c’est donc au nom de toutes ces raisons et peut-être bien d’autres qu’ils se battaient contre le régime libéral.

Mais aujourd’hui, le constat est là : aucun acte posé, aucune orientation claire. Alors en toute humilité, je m’adresse à Monsieur le Président de la République pour lui dire ce qui pourrait constituer une rupture à mes yeux. Qu’on ne m’oppose surtout pas des arguments de forme. Tout ce que veut le peuple souverain peut être traduit en acte concret. Les mécanismes sont là ainsi que les voies appropriées. Tout est question de volonté politique soutenue par une volonté populaire validée par la représentation nationale ou par un référendum. Alors je propose pour :

1 –La Présidence de la République :

Gouvernance sobre et vertueuse guide, selon les tenants du pouvoir actuel, l’action du Gouvernement. Alors que le président de la République prenne la décision de supprimer les fonds politiques de la Présidence, de la Primature, de l’Assemblée Nationale et du Conseil Economique Social et Environnemental. Une telle initiative révolutionnaire ferait économiser à notre pays 60 milliard fcfa durant son mandat. Ce qui servirait à donner des emplois aux jeunes, à recaser des marchands ambulants, à lutter contre les inondations, à construire des logements sociaux.

2-La taille et la forme du Gouvernement.

Un Gouvernement de quinze (15) Ministres est possible et réaliste. Il suffira de faire les réformes nécessaires afin que les Présidents de Région siègent au gouvernement avec des titres de Ministre sans portefeuille. Ceux-ci ont des salaires, corrects, cabinets etc.…Non seulement toutes les couches seraient bien représentées au Gouvernement, mais là aussi les faibles moyens de notre pays seraient préservés.

3- Découpage administratif

A ce niveau également, il faudrait procéder à un nouveau découpage administratif de notre pays et arriver à dix (IO) régions économiquement viables, culturellement et socialement homogènes.

4- Assemblée Nationale

Les députés ne seraient plus élus sur la base d’une liste nationale. Le pays serait découpé en autant de circonscriptions que de députés et tous élus à la base, donc par un scrutin uninominal à deux tours.

Ensuite les parlementaires n’auraient plus de salaires mais des indemnités de session. Ils auront des véhicules de fonction et du carburant.

5- Sénat

Un sénat sera créé et les membres seront des personnalités à la sagesse, à la compétence et à l’expérience avérées. Elles seraient âgées d’au moins soixante (60) ans. Ce Sénat dont les 4/5 seront élus jouera un rôle de Conseiller, de médiateur et de régulateur social.

6- Collectivités locales

Les Présidents de Conseil Régional, les Maires et Présidents de Conseil Rural et leurs Adjoints seront directement élus par les populations et non par leurs Conseils respectifs. La liste des mesures à prendre pour qu’on puisse parler de rupture est loin d’être exhaustive.

J’ai juste voulu lancer le débat et faire comprendre au Président de la République, Macky Sall que les Sénégalais attendent encore.



Peut-on parler de rupture au moment où la Présidence de la République se paie des voitures de luxe à coût de milliards, achète pour l’Assemblée Nationale 150 véhicules (4x4) pour près de 7 milliards cfa, ramène les marchés de gré à gré naguère décriés, crée le Conseil Economique, Social et Environnemental ? Où est donc la rupture avec ces coupures régulières d’électricité que le plan Takkal avait fini de vaincre ?



En conclusion, permettez moi de paraphraser un homme politique Sénégalais qui me disait tout récemment : "je ne veux pas dire aux Sénégalais élisez-moi parce que Macky a échoué, je veux leur dire élisez-moi parce que je peux faire mieux que lui". Mais au rythme où marche le pays, marqué par des tensions permanentes et généralisées, des déceptions de plus en plus grandes, un camp présidentiel dégarni et divisé, un Président qui ignore tout du pays jusqu’aux salaires des enseignants alors qu’il a été Ministre de l’Intérieur, Porte-parole du Gouvernement Idrissa Seck, Ministre de l'Hydraulique, de l'Energie et des Mines, Premier Ministre - en ce moment, ces problèmes se posaient déjà - Président de l'Assemblée nationale, donc au rythme où marche le pays, tous diront que le premier Président né après les indépendances, celui-là qui devait être en phase avec les jeunes et les réalités du monde moderne a échoué, ce qui serait dommage pour le Sénégal et sa jeunesse qui n’aura pas su relever le défi et faire oublier les anciens dirigeants qui ont eux connu et vécu la colonisation, conclut le libéral et membre du comité Directeur de Pds Serigne Mbacké Ndiaye.

Lesenegalais.net



1.Posté par baber le 07/02/2013 05:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

QUE SERIGNE MBACKE NDIAYE AILLE SE FAIRE FOUTRE, il n'est pas crédible ce con qui méprisait les gens aux temps de WADE

2.Posté par baber le 07/02/2013 05:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je vomis en le voyant

3.Posté par barou le 07/02/2013 08:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ces politiciens doivent tous nous prendre pour des débiles...........est ce que c'est pas mérité d'ailleurs????????? quelque part nous ne sommes pas du tout futés .......ce mec ya pas un an était au coeur du pouvoir de wade.......et paf comme ça il a des idées "révolutionnaires" des idées de génie qu'il conseille à Maky

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site

Dans la même rubrique »
< >

Mardi 2 Septembre 2014 - 13:30 Côté ambiance intérieure, ça a chauffé !



Hebergeur d'image

Hebergeur d'image