Leral.net | S'informer en temps réel



Vous avez peur de l'avion ou de l'altitude ? Voici 10 aéroports les plus dangereux du monde, qui vous prouveront que vous avez bien raison de vous méfier !

le 3 Novembre 2015 à 14:15 | Lu 1818 fois

Voici le cauchemar de tous les pilotes d'avion : des pistes d’atterrissage ou de décollage situées dans des endroits absurdes, ou du moins très dangereux.

Entre la piste traversée par une route, celle qui est située sur une île artificielle en plein milieu de l'océan et celle dont le sol est intégralement constitué de glace, voici un petit classement des 10 aéroports les plus dangereux du monde !

10. Aéroport International de Gibraltar


 Avez-vous déjà vu une piste de décollage en forme de passage à niveau ? À Gibraltar, un avion peut en cacher un autre. Et ce n'est pas n'importe quelle route, mais bien l'avenue Winston Churchill — l'une des artères les plus fréquentées de la ville. 

 

Même si cela est impressionnant, force est d'admettre que très peu d'accidents graves ont été répertoriés dans cet aéroport. En fait, le dernier incident en date remonte seulement à 2006. Au final, même si cela peut paraître assez fou, le système fonctionne très bien et la tour de contrôle bloque la route au moyen des barrière dès qu'un avion s'apprête à décoller ou à atterrir ! 
 

 

9. L'aéroport de Tenzing-Hillary, Népal
 Cet aéroport se situe près du Mont Everest, et c'est de là que partent les trekkeurs pour se rendre au camp de base de l'Everest, en vue de leur ascension. La piste ne fait que 460 mètres de long, et l'aéroport ne peut donc accueillir que des hélicoptères ou des petits avions légers.


La puissance des vents et le climat très nuageux de haute montagne (difficile à prévoir car la météo est très variable) sont les premiers points qui font de cet aéroport l'un des plus dangereux au monde. Mais ce n'est pas le plus flippant : pour décoller, la piste se termine par une falaise qui tombe à pic, et les avions doivent s'élancer à travers le vide au lieu de décoller vers le ciel. Si vous souffrez de vertige, mieux vaut s'abstenir ! Il y a eu plusieurs accidents, le plus récent d'entre eux étant le crash d'un hélicoptère le 26 septembre 2013. 
 


8. Aéroport de Barra, Écosse
 Cet aéroport est très particulier : il s'agit du seul au monde qui utilise une plage comme piste d’atterrissage ! Les horaires des vols sont planifiés en fonction des marées et pour cause : à marée haute, la piste est submergée par la mer.

 

Suivant les conditions, l'endroit peut être utilisé par les baigneurs comme une plage tout à fait classique. Il faut juste se renseigner avant pour savoir si l'aéroport est en état de fonctionnement ou pas ! Malgré cette particularité, l'aéroport de Barra est toujours reconnu comme un aéroport international.

 

7. Aéroport International de Toncontin, Honduras
 Situé dans une vallée entourée de montagnes, à Tegucigalpa, la capitale du Honduras, il s'agit d'un atterrissage particulièrement difficile pour les pilotes d'avion. D'abord parce qu'il est enclavé par des montagnes mais pas seulement !


Le plus dangereux dans cet aéroport, c'est qu'il n'existe qu'une seule direction d'entrée et de sortie pour les avions. Cela accentue dramatiquement le risque d'accidents, surtout avec des appareils aussi grands que des Boeing 757 qui décollent et qui atterrissent tous les jours. Le crash du vol 731 Central American Airways, en février 2011, est l'accident mortel le plus récent.
 


6. Aéroport de glace, Antarctique
 C'est l'un des trois plus grandes pistes d'atterrissage de la base scientifique de McMurdo, en Antarctique. Il permet d'acheminer les chercheurs, le matériel et les vivres... Bien que le sol soit entièrement constitué de glace flottante, les plus gros appareils peuvent y atterrir relativement facilement et sans problèmes.


Selon les pilotes, le sol de glace est aussi stable que du béton pour poser les gros avions cargo. Cependant, le vrai problème, c'est de s'assurer que la glace ne se rompe pas sous l'effet du poids de l'appareil et de sa charge ! En été, lorsque la glace est moins solide et qu'elle pourrait se briser, les avions sont redirigés vers des pistes d'atterrissage plus sûres.
 

5. Aéroport de Qamdo Bamda, Tibet
 Il s'agit de l'aéroport le plus haut du monde, avec une altitude de 4 300 mètres au-dessus du niveau de la mer. C'est également l'aéroport avec la piste de décollage la plus longue du monde, avec 5 voire 6 kilomètres de piste.


Malgré ce double record, cet aéroport est surtout extrêmement dangereux et pour cause : l'oxygène est raréfié avec l'altitude et les passagers, tout comme les pilotes, peuvent être soumis au mal d'altitude, à des vertiges voire une sensation d'ivresse. Ce n'est pas un problème pour l'atterrissage proprement dit, puisque la cabine est pressurisée... sauf que, lorsqu'on sort, la différence d'altitude devient brutale et les personnes les plus sensibles peuvent se retrouver mal en point. Mais le problème principal, c'est surtout pour repartir : la poussée exercée par les réacteurs se retrouve réduite, et les pilotes n'ont pas intérêt à avoir la tête qui tourne !
 

4.  Juancho E. Yrausquin, Île de Saba
 Situé dans les Caraïbes, cet aéroport a une piste d'atterrissage particulièrement petite, flanquée de falaises abruptes tombant droit vers la mer des deux côtés, et d'une haute montagne latéralement.  Autant dire que le pilote a intérêt à assurer, si il ne veut pas emmener l'avion faire un plongeon dans l'océan !

Il s'agit du seul aéroport de l'île, et il est réservé aux petits avions légers, pour des raisons qui vous paraîtront sûrement évidentes. Mais même les petits appareils risquent de finir à la baille, la moindre erreur de la part du pilote pouvant s'avérer fatale.

 

3. Aéroport de Congonhas, São Paulo, Brésil
 C'est l'un des trois aéroports commerciaux de la ville de São Paulo, située dans l'état du même nom, au sud du Brésil. Il n'est qu'à quelques kilomètres du cœur de la ville... En d'autres termes, il est entouré de bâtiments, et il n'y a pas trop de place pour décoller et atterrir. Les pilotes n'ont donc pour ainsi dire aucune marge d'erreur.

 

Plusieurs accidents graves ont eu lieu à cause de la configuration du lieu. Le dernier date de 2007, lorsqu'un A320  de la compagnie TAM a dépassé la piste lors de l’atterrissage, s'écrasant contre un entrepôt appartenant à la même compagnie TAM. L'accident a fait 199 morts, dont 187 passagers et membres d'équipage de l'avion.
 

2. Kansai International Airport, Osaka, Japon
 Située exactement au milieu de la baie d'Osaka, cette île artificielle sert de piste d'atterrissage annexe pour désengorger l'aéroport principal d'Osaka, qui est extrêmement fréquenté. La configuration particulière de cette piste nécessite les plus expérimentés des pilotes de ligne... Surtout avec des risques accrus de typhons et de tremblements de terre

 

1. Aéroport de Gisborne, Nouvelle-Zélande
Oubliez les pistes de haute altitude et les falaises plongeant vers la mer. Sur cet aéroport, c'est carrément un train de marchandises qui traverse tous les jours la piste ! Situé en Nouvelle-Zélande, sur la côte est de l'île du nord, il s'agit d'un des seuls aéroports au monde qui comporte une ligne de chemin de fer en plein milieu — la ligne Palmerston North/ Gisborne. 



demotivateur.fr