leral.net | S'informer en temps réel

Voyage de Macky Sall en Espagne: Des Karimistes lui promettent un accueil inoubliable

Le Président Macky Sall se rendra, aujourd’hui , en Espagne sur invitation des autorités de ce pays. Au menu, un programme assez fourni où il sera question de dévoiler les opportunités d’investissements au Sénégal dans le cadre de la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (Pse).


Rédigé par leral.net le Dimanche 14 Décembre 2014 à 06:00 | | 2 commentaire(s)|

Voyage de Macky Sall en Espagne: Des Karimistes lui promettent un accueil inoubliable
Seulement, cette visite risque d’être entachée par une série de manifestations que comptent dérouler des personnes appartenant à des mouvements qui se battent pour la libération de Karim Wade mais aussi et surtout de libéraux.

Les Sénégalais résidant dans nombre de pays d’Europe vont s’inviter à la visite que le Président Macky Sall va effectuer en Espagne à partir de demain. Le Chef de l’Etat sera dans ce pays où vivent plusieurs Sénégalais sur invitation des autorités espagnoles. Une occasion pour dévoiler les opportunités d’investissements au pays de la «téranga» dans le cadre de la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (Pse).

A cette occasion, fait savoir Momar Dieng Diop, à travers une déclaration, «le Président Macky Sall fera face à des décideurs espagnols et à des partenaires au développement et ne manquera pas d’échanger avec la communauté sénégalaise». Seulement, il risque de faire face à une série de manifestations que comptent organiser des personnes appartenant à des mouvements qui se battent pour la libération de Karim Wade, mais aussi et surtout à des militants de différents partis d’opposition.

A ce propos, Mor Cissé du mouvement Actions de solidarité et de soutien à Karim Wade (Ass-Kaw) d’Espagne a fait certaines révélations à Libération. «Nous ne pensons pas laisser Macky Sall effectuer une visite tranquille en Espagne, dire ce qu’il veut et repartir. Non ! Nous allons dérouler notre plan d’actions afin de nous faire entendre. Nous y travaillons et tenons régulièrement des réunions pour voir quelle attitude avoir et faire passer nos messages». Avant d’ajouter : «Nous sommes bien organisés.

Nous ne sommes pas des vagabonds mais plutôt des démocrates. Nous allons effective- ment saisir les autorités de ce pays afin de pouvoir manifester. Tout se fera dans la discipline parce que nous sommes égale- ment des ambassadeurs de la démocratie sénégalaise qui est en train d’être ba- fouée par ce régime».

A l’en croire, ils seront plusieurs centaines de Sénégalais à l’accueil du Président Macky Sall pour lui signifier qu’«il doit libérer Karim Wade qui n’a rien fait et qui reste et demeure un prisonnier politique». «Nous le croyons et c’est pour- quoi nous prendrons les devants pour que toute l’Europe puisse savoir qu’au pays, la restriction des libertés est une réalité», dit M. Cissé.

Non sans poursuivre : «Nous ne serons pas seuls. Les militants et sympathisants de différents partis politiques établis en Espagne, France, Belgique, Italie, Suisse et ailleurs, feront le déplacement. Il est le Président de tous les Sénégalais même des opposants qui ont le droit de lui dire dans la politesse ce qu’ils pensent de sa gestion cahoteuse, sans oublier de lui dire qu’il doit tout au Président Abdoulaye Wade qui l’a fait sortir de l’ombre alors qu’il était le responsable libéral le plus inconnu du Sénégal».

A rappeler que le Chef de l’Etat passera deux jours en Espagne et rentrera à Dakar dans la journée du 16 décembre. Outre ce plan d’actions que vont dérouler des opposants, la communauté sénégalaise, de manière générale, abordera avec lui la redynamisation de la commission mixte paritaire en hibernation depuis mars 2006, le décongestionnement et la hausse du budget du consulat qui demeure, aujourd’hui, un impératif.

Car, l’Espagne concentre la troisième plus forte colonie sénégalaise en Europe après la France et l’Italie, avec l’installation de consulats ou de bureaux consulaires au niveau de certaines localités comme Barcelone, Almeria, les îles Canaries et Baléares, Bilbao, Aragon, Séville, entre autres.

Seront aussi abordés les problèmes de la sécurité sociale, le problème de la double nationalité, l’assistance et la protection des Sénégalais, l’immigration irrégulière avec son lot de désolation.

Libération






Hebergeur d'image