Leral.net | S'informer en temps réel

WADE EN GUINEE CONAKRY : Les mauvais conseils d’un père

Rédigé par leral .net le 15 Septembre 2009 à 05:12 | Lu 1719 fois

La récente visite du président sénégalais, Abdoulaye Wade, à Conakry n’aura pas été du goût de tous les Guinéens. S’y étant rendu pour rendre visite à son "fils" Dadis, il se proposait par ailleurs de jouer les médiateurs, car il n’est un secret pour personne que la junte a maille à partir avec certaines composantes de l’opposition et de la société civile guinéennes. La pomme de discorde, on la connaît : l’intention présumée ou avérée du chef de la junte de Conakry de se mettre en lice pour les élections à venir. De toute évidence, tout le monde attendait "le vieux" sur la problématique et probable candidature de Dadis Camara à la présidentielle de début janvier 2010.


WADE EN GUINEE CONAKRY : Les mauvais conseils d’un père
Mais là, Gorgui choisit de botter en touche : à l’en croire, il n’aurait pas pour habitude de se mêler des affaires intérieures d’un pays. La dérobade a suscité l’ire de plus d’un Guinéen.

Une contradiction de plus de la part de Wade qui appelle Dadis son "fils" et qui, en retour, reçoit de ce dernier l’affectueuse appellation de "père". On attendait que cette relation de parenté assidue conduise Gorgui à mieux conseiller son "petit" en matière de démocratie. Mais, à la place, on retiendra que le président sénégalais qui avait été le premier chef d’Etat à se rendre en Guinée après la prise du pouvoir par Dadis Camara et ses hommes, avait appelé à un soutien de la junte pour l’aider, et refusait de qualifier de "coup d’Etat" ce qui s’était passé à Conakry la dernière semaine de décembre 2008. Plus tard, le même Gorgui devait déclarer devant la presse sénégalaise qu’il allait apporter une aide financière à la Guinée. A présent, il refuse de se prononcer sur une question qui concerne son "fils" au plus haut point et soulève la polémique en Guinée.

Et la question est : que pense réellement Wade de cette candidature qui divise ? On le sait, le président sénégalais n’a généralement pas la langue dans sa poche. Cette mauvaise feinte esquissée de façon maladroite devant les hommes de presse cache mal la conviction de Gorgui dont on attendait plus et mieux, en matière de conseils et de bonne influence. Car de toute évidence, il exerce une fascination certaine sur le "petit Dadis" et il le sait très bien. Qu’il refuse de jouer de cette influence pour le ramener à la raison, peut supposer qu’il approuve ce qu’il fait. C’est connu, qui ne dit mot consent. Et c’est bien cela aussi qui exaspère les Guinéens dont certains ne se cachent plus pour tirer à boulets rouges sur le président sénégalais.

Ils se demandent si ce qu’ils reprochent à leur Dadis ne bénéficie pas de la caution morale de son Wade de "père". Gorgui a sans doute perdu ici une excellente occasion de faire oeuvre utile. A sa décharge, on dira que ses pairs africains, sur la question, n’auront pas fait davantage. Pourtant, lui c’est Wade, et lorsqu’on a opté pour le non conformisme qui diffère, on a l’obligation d’assumer. Ainsi, le risque qu’il provoque ici est d’approfondir davantage un fossé d’incompréhension déjà bien présent en Guinée. Etonnant tout de même de la part d’un homme qui est resté une éternité dans l’opposition et qui aime à donner de lui-même l’image d’un chef d’Etat démocrate et modèle. Il devrait sans doute revisiter la "parenté" qui le lie au jeune capitaine de Conakry. Ne serait-ce que pour s’amender auprès des Guinéens qui se désolent et finissent par ne rien y comprendre.

Par Jean Claude KONGO

Le Pays Burkina Faso


1.Posté par xoossi le 15/09/2009 10:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Democrate ?Wade Democrate ?mon oeil ,cet homme ignoble est loin d'etre démocrate ,il n'afait que se servir de la démocratie pour acceder au pouvoir,comme d'ailleurs ,Hitler, Salazar ...et tant d'autres.Ce que wade cherche en allant battre campagne pour Dadis est inscrit dans une logique,une logique toute machiavelique qui consiste a se faire entouré par des régimes iniques et anti démocratiques pour que le jour ou il va concrétiser le reve de ceder son fauteuil a son fils la vindicte populaire et les réprobations au niveau internationale.Ainsi ,somme toute ,on dira "mais regardez la Mauritanie ,la Gambie ,la Guinée ,le Gabon, le Niger ...c'est acceptable ce qui se passe au Sénégal"
Alors NON! NON! NON! cela ne peux pas etre accepté au Senegal. Il faut que les Sénégalais refuse ce que Wade est entrain de faire au pays.IL faut une révolution ilfaut elimminer ce régime et son chef! Tous impliqués pour l'intéret supérieur du sénégal!Wade dehors !

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site