leral.net | S'informer en temps réel

WADE TACLE LES LITTÉRAIRES : « C’est trop facile de lire Lamartine, Boileau ou d’écrire des poèmes…il faut faire autre chose »

Ce sont les socialistes qui vont encore s’arracher les cheveux. Présidant hier l’ouverture du 1er Congrès et exposition des transports publics africains, Wade s’en est pris aux littéraires. Pour lui, c’est trop facile de lire Lamartine, Boileau ou d’écrire des poèmes »


Rédigé par leral.net le Mardi 5 Octobre 2010 à 18:40 | | 6 commentaire(s)|

WADE TACLE LES LITTÉRAIRES : « C’est trop facile de lire Lamartine, Boileau ou d’écrire des poèmes…il faut faire autre chose »
Lors de l’ouverture du 1er Congrès et exposition des transports publics africains, Wade a imputé le retard du Sénégal aux socialistes. Car lorsqu’il accédait à la magistrature suprême en 2000, il n’y avait aucun bus au niveau du parc automobile de Dakar. Il a fallu mettre sur pied Dakar Dem Dikk (DDD) pour que les Sénégalais voient enfin la nécessité de se doter d’un service de qualité. Et de charger : « Dites-moi si vous connaissez des routes construites avant 2000 qui sont toujours en bon état. Si vous en connaissez, montrez-les-moi, on va aller les voir tout de suite. Je dis qu’il n’y en a pas », clame-t-il. Et d’ajouter : « il est préférable d’avoir de petits kilomètres pour de bonnes routes que le contraire. Le moins disant, le moins cher, c’est parfois la catastrophe. Le jour où nous n’arriverons plus à faire des routes pour permettre une libre circulation, « c’est une régression ». Sa conviction est faite : c’est la route qui crée des activités.

L’aéroport de Diass sera bientôt terminé

S’arrêtant sur le problème des transports, Wade estime que le secteur privé africain comme celui du Sénégal en 2000, était quasiment inexistant. En 2000, argumente-t-il, il n’y avait plus aucun bus. D’ailleurs, pour que le secteur privé ne rate pas sa place dans le projet de l’aéroport de Diass qui sera bientôt terminé, il soutient qu’il va peser sur la balance pour leur intégration. D’autant que cela ne tient qu’à de petits « trucs ». Pour le transport et les transporteurs, Wade reste convaincu que ce que « l’Etat ne peut faire », ce n’est pas « le privé qui le fera ». Selon lui, il faut que les pays africains arrêtent de copier le modèle des pays développés. « Le public et le privé sont inséparables dans une politique de développement en Afrique. C’est l’Etat qui est fort. Parce que c’est lui qui a l’argent. Moi, je suis pour le développement déséquilibré. Tout le monde n’a pas la même intelligence, ni le même potentiel », soutient-il.

« C’est trop facile de lire Lamartine, Boileau ou d’écrire des poèmes… »

Parlant du montant que le gouvernement injecte annuellement dans les bourses des étudiants, Wade indique : « je le fais parce que j’ai un bon économiste. Ceux qui ne le font pas, peut être qu’ils n’en ont pas. L’égalitarisme, ce n’est pas bon. On inscrit beaucoup d’étudiants à la Faculté des Lettres… C’est trop facile de lire Lamartine, Boileau ou d’écrire des poèmes…il faut faire autre chose. Faire des mathématiques ». Et c’est justement ce qu’il compte faire prochainement. En effet, au-delà des 1000 voitures attendues avant la fin de l’année pour la gestion des ordures qui sera probablement confiée à l’Aprosen, Wade confie qu’il créera une Compagnie nationale, peut-être avec deux avions de 70 places, pour assurer la desserte entre la capitale et certaines régions de l’intérieur. Mieux, 250 nouveaux bus vont être convoyés dans les régions pour permettre à ceux qui vivent au fin fond du pays de pouvoir rallier la nationale.

Madou MBODJ
Lasquotidien.info



1.Posté par ass le 06/10/2010 00:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

thiey Gorgui ! Mais il a quand même raison.

2.Posté par deuthieulaw le 06/10/2010 11:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ toi et le qorqui vous etes betes, ce n'est pas lui qui nous avait dit que nous allons vendre de l'electricité en 2012 au moment ou il ya des delestages et qu'il est incapables de régler .De toutes les façons nous allons le bouter lui et sa famille de ce pays et c'est une question de temps.Il parle trop et il ne fait que voler nos sous .

3.Posté par babacar le 06/10/2010 14:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis sûr qu'il n'a jamais bien lu Boileau ou Lamartine. Sinon il ne parlerait jamais de la sorte. Et nous qui exhortons toujours nos enfants à la lecture!!!

4.Posté par Sunugal le 06/10/2010 16:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il fait son malin encore

Monsieur le president la route Touba -Kaffrine réalisée par CSE depuis 1998 est en bon état, je t'invite à visiter cette route

Donne à ton fils tout ce que tu veux et enlève lui des épines comme aménagement du territoire (urbanisme, innondation....), soyons patriotes et attendons 2012 les gars

5.Posté par Eureka le 07/10/2010 09:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelle bourde de la part d'un Président.. La lecture nous permet d'intérioriser des valeurs et d'humaniser les sciences. Loin d'être antinomyque, la lecture, les études humanistes sont le complément nécessaire à la science. Science sans conscience n'est que ruine de l'àme.

6.Posté par Bozz le 07/10/2010 16:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est une analyse très personnel.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image