leral.net | S'informer en temps réel

WALFADJIRI CONDAMNE A PAYER 50 MILLIONS DE DROIT D’AUTEUR: Daba Siby fixe un ultimatum de 8 jours à Sidy Lamine Niasse

Le groupe Walfadjiri est condamné à payer une cinquantaine de millions de droit d’auteur au Bureau sénégalais des droits d’auteur (Bsda). Sidy Lamine Niasse a huit jours pour s’exécuter au risque de voir ses programmes radio et télé suspendus.


Rédigé par leral.net le Jeudi 20 Août 2009 à 20:01 | | 1 commentaire(s)|

WALFADJIRI CONDAMNE A PAYER 50 MILLIONS DE DROIT D’AUTEUR: Daba Siby fixe un ultimatum de 8 jours à Sidy Lamine Niasse
Les programmes de WalfTv risquent d’être suspendus si son Pdg Sidy Lamine Niasse ne s’acquitte pas des redevances qu’il doit au Bureau sénégalais des droits d’auteur. Une décision de justice a été rendue vendredi dernier condamnant le groupe Walf à payer près de cinquante millions au Bsda. Selon Me Cheikh Fall, avocat du Bsda : «Depuis son existence, Walf n’a jamais payé un sou pour l’exploitation des œuvres de l’esprit, du répertoire national (musique, théâtre, cinéma…) appartenant à des personnes déterminées vivant de ces redevances.» A l’en croire, le Bsda a saisi la justice pour amener Walf à se conformer aux dispositions de la loi en signant un contrat qui l’autorise à exploiter les œuvres de l’esprit et payer en conséquence les redevances correspondantes. Cette redevance, explique-t-il, constitue des salaires pour les titulaires de ces œuvres qui leur permettent de vivre de leurs œuvres. Me Cheikh Fall poursuit pour dire qu’il a obtenu une décision du tribunal ordonnant la suspension des programmes de WalfTv. Mais, précise-t-il, Mme Siby a jugé nécessaire de donner un délai de huit jours au Pdg de WalfTv pour qu’il puisse se conformer à la loi, en signant un contrat de paiement de la redevance. Passé ce délai, dit-il, le Bsda va passer à l’acte avec l’assistance de la force publique. Nos multiples tentatives d’entrer en contact avec le Pdg du groupe Walfadjiri, Sidy Lamine Niasse, et la directrice des programmes Aïssatou Diop Fall sont restées vaines. Nous nous sommes rabattus sur le Directeur de publication du quotidien Walfadjiri, Abdourahmane Camara, qui nous a dit qu’il venait d’apprendre cette information…En tout état de cause, le débat sur les droits dus aux musiciens, n’est pas tout tranché. Il y a quelques mois, interpellé sur la question, le Président du groupe Walfadjiri affirmait que « tout ce qui est relatif aux procédures judiciaires est géré par nos avocats. Et pour ce qui est de l’argent, c’est la comptabilité qui s’en occupe ». Mais pour beaucoup responsables de radios, la diffusion des productions musicales participe à la promotion de leurs œuvres. Plusieurs stations radios doivent de l’argent à la Bsda. Mais certaines, à l’image de la Rfm, ont accepté de payer les « droits dus » aux musiciens…

Harouna Fall
Source L'Observateur



1.Posté par khadim le 15/01/2013 21:55 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

sidi

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image